Coût de mobilité

Routes à péage en Europe

Cet été, vous partez en vacances en voiture et vous souhaitez vous retrouver au plus vite à la plage, le long de la mer Méditerranée ? Alors vous savez que la route la plus rapide vers le soleil vous fera franchir une série d’autoroutes à péage, que vous vous rendiez en France, en Italie, en Espagne ou au Portugal. Vous planifiez un road trip, ou vous traversez plusieurs pays en route vers votre destination ? Découvrez ici dans quels pays européens vous devez franchir des péages ou payer des vignettes, comment en calculer le coût ou tout simplement les éviter.

Qu’est le péage ?

Le péage est un droit à payer pour pouvoir utiliser certaines routes. Les Français ne payent aucune taxe routière, mais doivent franchir des péages, tout comme les étrangers qui traversent la France. Dans des pays comme l’Autriche et la Suisse, on achète une vignette pour pouvoir emprunter les autoroutes. Quant à la Norvège, elle utilise le système de péage pour financer les grands travaux d’infrastructure, comme les ponts et les tunnels. Si vous les utilisez, vous contribuez. Et quand les frais ont été couverts, il n’y a plus de péage sur ce
trajet.

Pourquoi faut-il payer cette taxe ?

En Belgique, on n’a pas de péages, mais on paie des taxes routières. Celles-ci sont inexistantes en France, par exemple, où on doit en revanche franchir des péages pour
pouvoir utiliser les autoroutes. Les revenus des péages sont destinés à l’entretien de l’infrastructure et à la construction de nouvelles routes. L’été venu, quand vous vous reposerez sur un banc de pique-nique ou une aire de jeux sur un grand parking le long de l’autoroute au beau milieu de la France, pensez-y : c’est l’argent des péages qui finance toute cela.

Dans quels pays faut-il la payer ?

La plupart des pays européens ont des routes à péage. Le fonctionnement diffère d’un pays à l’autre. Dans certains pays, on achète une vignette, dans d’autres on franchit des péages sur les autoroutes ou aux frontières.

En outre, toujours plus de villes comptent des zones de basses émissions ; vous devez alors payer pour entrer dans la ville avec votre voiture. L’application Green-Zones indique ces zones pour toute l’Europe et précise où on peut entrer avec quel véhicule.

Ces différentes règles d’un pays à l’autre signifient qu’il ne faut pas uniquement tenir compte du pays de votre destination, mais aussi de ceux que vous traversez en route. Vous effectuez un road trip avec plusieurs étapes ou vous vous dirigez vers une destination lointaine ? Découvrez dans l’aperçu ce que vous devez payer dans quel pays.

Bulgarie :

En Bulgarie, il vous faut une vignette. Il s’agit d’un auto-collant à apposer de manière visible sur le pare-brise de votre voiture. Vous pouvez acheter la vignette à la frontière et vous avez le choix entre une vignette valable une semaine, un mois ou une année.

Par ailleurs, la Bulgarie compte deux ponts à péage à la frontière avec la Roumanie, à Roussé et Vidin.

France :

En France, les péages se trouvent sur les autoroutes. Vous payez aux gares de péage avant de quitter l’autoroute. En cash, par carte de crédit ou avec un badge.

Le tarif dépend aussi de votre véhicule. On paie plus pour une caravane ou une remorque que pour une simple voiture.

Vous pouvez calculer le tarif de péage pour votre trajet sur le site web autoroutes.fr.

Grèce :

En Grèce, les autoroutes sont payantes. Le tarif est fonction de la classe de votre véhicule et de la distance parcourue. Le paiement se fait en gare de péage. En général, on ne peut payer qu’en cash.

Hongrie :

En Hongrie, les autoroutes – à savoir toutes les routes qui commencent par un M, suivi d’un chiffre – sont payantes. Vous devez acheter une e-vignette ou e-Matrica.

Il faut acheter cette e-vignette avant d’emprunter l’autoroute. Cela peut se faire à la frontière, dans la plupart des stations-service ou dans un point de vente de la société gestionnaire des autoroutes.

Votre plaque d’immatriculation est automatiquement identifiée sur l’autoroute ; il n’est donc pas nécessaire d’apposer une vignette sur votre pare-brise.

Italie :

Les autoroutes sont payantes en Italie. Le tarif est fonction de la classe de votre véhicule et de la distance parcourue. Le paiement s’effectue en gare de péage. Soit en cash dans les gares équipées de personnel, soit par carte de crédit ou avec une Viacard.

La Viacard est une carte magnétique d’une valeur de 25 ou 50 euros qu’on peut acheter dans la plupart des stations-service le long de l’autoroute. Les détenteurs de Viacards peuvent passer séparément aux péages et gagner ainsi en rapidité. Le montant à payer est
déduit de la Viacard.

À la frontière entre la France et la Suisse, vous payez également pour accéder à quelques tunnels importants :

  • Le tunnel du Grand-Saint-Bernard vers la Suisse (tarifs ici)
  • Le tunnel du Fréjus vers la France (tarifs ici).
  • Le tunnel du Mont-Blanc vers la France (tarifs ici).

Croatie :

En Croatie, les autoroutes sont payantes, sauf celle près de Zagreb. Le tarif est fonction de la classe de votre véhicule et de la distance parcourue. Le paiement s’effectue en gare de péage. Soit en cash dans les gares équipées de personnel, soit par carte de crédit ou avec un ETC-badge.

Macédoine :

En Macédoine, les autoroutes sont payantes. Le tarif est fonction de la classe de votre véhicule et de la distance parcourue. Le paiement s’effectue en gare de péage.

Norvège :

En Norvège, la plupart des autoroutes sont payantes. Dans la capitale Oslo et dans des villes comme Bergen, Kristiansand et Trondheim, il faut s’acquitter d’un péage urbain si vous voulez entrer dans le centre en voiture.

Du reste, il ne subsiste que quelques petites gares de péage en Norvège où le paiement s’effectue directement. Sur les autres routes, il n’y a rien à faire. Votre plaque d’immatriculation est automatiquement identifiée et vous recevez le décompte par courrier au bout de quelques mois. Par contre, vous pouvez déjà enregistrer votre voiture à l’avance via AutoPass.no pour tenir à l’œil les coûts de votre itinéraire pendant le trajet.

Vous effectuez un road trip à travers les pays scandinaves ? Alors EasyGo.com peut vous être utile. Ce système permet de s’acquitter des droits de péage pour les autoroutes, ponts et tunnels en Norvège, en Suède et au Danemark, mais est aussi valable pour l’utilisation des différents ferrys entre l’Allemagne et le Danemark.

Autriche :

En Autriche, la vignette est obligatoire pour l’utilisation de toutes les autoroutes, Autobahnen et Schnellstrassen. Si vous empruntez les Sondermautstrecken – nom que portent certains tronçons des autoroutes express autrichiennes, vous devrez payer un montant supplémentaire.

Pour la vignette autrichienne, vous pouvez choisir entre un autocollant à apposer sur le pare-brise de votre voiture, ou une vignette numérique couplée à sa plaque
d’immatriculation. Les deux options sont au même tarif et sont valables 10 jours, 2 mois ou une année.

La vignette peut s’acheter à la frontière, dans la plupart des stations-service juste avant la frontière ou dans les bureaux de poste. La vignette digitale peut s’acheter sur le site web Asfinag ou l’application. Attention, elle n’est pas active directement après l’achat, mais seulement 18 jours après.

Pologne :

Pour les voitures, il y a trois autoroutes à péage en Pologne, la A1, la A2 et la A4. Le tarif est
fonction de la classe de votre véhicule et de la distance parcourue. Le paiement s’effectue
en gare de péage, en cash ou par carte de crédit.

Portugal :

Au Portugal, les autoroutes sont payantes. Le tarif est fonction de la classe de votre véhicule et de la distance parcourue. Le paiement se passe en gare de péage.

Il y a deux sortes d’autoroutes. Sur les autoroutes classiques, on paie dans les gares de
péage, en cash ou par carte de crédit. Sur les autoroutes électroniques, votre voiture est
automatiquement enregistrée. Le mode de paiement diffère alors en fonction de l’entreprise gestionnaire.

Sur Portugaltolls, vous trouverez un aperçu des modes de paiement et vous pourrez calculer le coût de votre itinéraire.

Roumanie :

En Roumanie, routes et autoroutes sont payantes. Le paiement passe par une vignette électronique, la rovinieta. Vous pouvez acheter la vignette en ligne ou auprès de bureaux de poste, stations-service et postes-frontières des autorités. La taxe à payer est fonction du nombre de jours que vous passerez en Roumanie.

Par ailleurs, il y a quatre ponts à péage en Roumanie pour lesquels il faut payer un montant supplémentaire. Retrouvez les tarifs ici.

Serbie :

En Serbie, les autoroutes sont payantes. Le tarif est fonction de la classe de votre véhicule et de la distance parcourue. Le paiement se passe en gare de péage, en cash ou par carte de crédit.

Slovénie :

En Slovénie, toutes les autoroutes et voies rapides sont payantes. Pour les emprunter, il est obligatoire d’acheter une vignette. La vignette est en vente dans les stations-service et les supermarchés à la frontière. Vous avez le choix entre une vignette valable 1 semaine, 1 mois, 6 mois ou 14 mois.

Par ailleurs, il y a un péage supplémentaire pour le tunnel des Karawanken.

Slovaquie :

En Slovaquie, toutes les autoroutes et voies rapides sont payantes. Pour les emprunter, il est obligatoire d’acheter une vignette électronique. La vignette est en vente en ligne, dans la plupart des stations-service et via des distributeurs à la frontière. Vous avez le choix entre une vignette valable dix jours, un mois ou une année.

Espagne :

En Espagne, la plupart des autoroutes (autopistas) sont payantes. En revanche, il n’y a pas de péage pour les voies nationales (autovías).

Vous payez aux gares de péage, en cash ou par carte de crédit. Le tarif dépend de votre trajet et de votre véhicule. On paie plus pour une caravane ou une remorque que pour une simple voiture.

Sur le site des autopistas, vous pouvez calculer le coût de votre itinéraire en Espagne.

Tchéquie :

En Tchéquie, certaines autoroutes sont payantes. Pour les emprunter, il faut acheter une vignette. La vignette est en vente dans la plupart des stations-service à la frontière, dans les bureaux de poste et aux bureaux de la douane à la frontière. Vous avez le choix entre une vignette valable dix jours, un mois ou une année.

Turquie :

En Turquie, toutes les autoroutes sont payantes. Deux options : soit, vous achetez une vignette électronique que vous apposez sur le pare-brise de votre voiture, soit vous achetez une carte prépayée. Vous pouvez les acheter – et charger votre carte – dans les bureaux de poste, la plupart des banques ou dans les stations-service le long de l’autoroute.

Par ailleurs, pour traverser le Bosphore de l’Europe vers l’Asie, l’utilisation du pont Fatih Sultan Mehmet, du pont du Bosphore et du Tunnel Eurasia sont payants.

Royaume-Uni :

La plupart des motorways (autoroutes), ponts et tunnels en Grande-Bretagne et Irlande du Nord sont gratuits, à quelques exceptions près. Retrouvez ici un aperçu des endroits où il faut s’acquitter d’un droit de péage, et de leur montants. Les péages sont en général peu élevés, et certains ne sont payants qu’en semaine. Sur la plupart des voies à péage, on ne peut payer que comptant.

Suisse :

En Suisse, toutes les autoroutes et voies nationales sont payantes. L’achat d’une vignette est obligatoire. Cette vignette est un autocollant à apposer sur son pare-brise. Elle est valable un an et s’achète à la frontière et dans les grandes stations-service avant la
frontière.

Pour emprunter le tunnel du Grand-Saint-Bernard (tarifs ici) et le tunnel de Munt la Schera, il faut payer un montant supplémentaire.

Dans quels pays n’y a-t-il ni péage, ni vignette ?

Les pays sans aucune forme de péage sont minoritaires en Europe. Il s’agit de la Belgique, du Danemark, de l’Allemagne, de la Moldavie, du Monténégro, des Pays-Bas et de la Suède. Dans ces pays, les autoroutes sont donc gratuites, mais dans chacun d’eux il existe au moins un trajet payant. En général, il s’agit d’un pont ou d’un tunnel spécifiques.

Retrouvez ci-dessous un aperçu :

Belgique :

Il n’y a pas de voies à péage en Belgique. En revanche, il faut payer pour pouvoir emprunter le Liefkenshoektunnel, qui passe sous l’Escaut au nord d’Anvers (retrouvez les tarifs ici).

Danemark :

Au Danemark, il n’y a pas de voies à péage. En revanche, l’utilisation de la Liaison du Grand Belt et du pont de l’Øresund (appelé aussi The Bridge), entre le Danemark et la Suède, sont payants. Vous effectuez un road trip à travers les pays scandinaves ? Alors EasyGo.com peut vous être utile. Ce système permet de s’acquitter des droits de péage pour les autoroutes, ponts et tunnels en Norvège, en Suède et au Danemark, mais est aussi valable pour l’utilisation des différents ferrys entre l’Allemagne et le Danemark.

Allemagne :

Pour l’instant, l’Allemagne ne compte pas de voies à péage, mais cela va changer bientôt. L’introduction du système a été repoussée à 2020 (au moins). En outre, des tarifs spécifiques devraient être prévus pour les vacanciers qui ne font que traverser l’Allemagne.

Dans de nombreuses villes allemandes, une eco-vignette est requise. Il y a trois sortes de vignettes, en fonction du type de véhicule que vous utilisez. Retrouvez ici un aperçu des
‘Umweltzonen’ allemandes. Si vous restez sur l’autoroute, pas besoin de vignette. Autrement, vous pouvez acheter l’eco-vignette ici, auprès de VAB et de Touring, ou en Allemagne auprès des organisations TÜV.

Moldavie :

Il n’y a pas de voies à péage en Moldavie. En revanche, les conducteurs de véhicules étrangers doivent s’acquitter d’une taxe routière à la frontière. Le montant dépend de la durée du séjour en Moldavie.

Monténégro :

Au Monténégro, il n’y a pas de voies à péage. Par contre, il faut payer pour pouvoir emprunter le tunnel Sozina.

Pays-Bas :

Il n’y a pas de voies à péage aux Pays-Bas. En revanche, il faut payer pour pouvoir emprunter le tunnel du Westerschelde et le tunnel Kil.

Suède :

Tout comme au Danemark, il n’y a pas de voies à péage en Suède. En revanche, il faut payer pour pouvoir emprunter le pont de Motala, le pont de Sundsvall et le pont de l’Øresund. Au pont de l’Øresund, on paie en cash ou par carte de crédit. Pour les deux
autres ponts, aucune action n’est requise. La plaque d’immatriculation est automatiquement identifiée et la facture vous est envoyée par la suite.
Du reste, vous payez aussi une congestion tax si vous entrez dans Stockholm ou Göteborg avec votre voiture (plus d’infos ici).

Conseils et astuces pour atteindre plus rapidement sa destination

Les voies à péage sont souvent les routes les plus rapides vers votre destination, même si pendant les périodes de vacances, ça peut sacrément bouchonner aux gares de péage. Le badge de télépéage peut être une bonne option pour aller plus vite.

Qu’est un badge de télépéage ?

Le badge de télépéage est un système de paiement électronique qui permet de s’acquitter des droits de péage en France, en Espagne, au Portugal et en Italie. Il s’agit d’un petit boitier à placer à l’intérieur de son pare-brise. Avec ce badge, votre voiture est automatiquement identifiée dans les gares de péage.

 

Quels sont les avantages du badge de télépéage ?

  • Vous ne devez pas vous arrêter pour payer en cash ou par carte bancaire aux gares
    de péage. Les barrières se lèvent automatiquement à votre approche.
  • Il y a des voies réservées aux détenteurs d’un badge, généralement signalées par un
    grand « T ». Le trafic y est souvent moins important et plus fluide.
  • Les frais ne sont prélevés qu’au bout d’un mois de votre carte de crédit.

Où acheter un badge de télépéage ?

Avec le badge de télépéage, vous pouvez payer électroniquement le péage des autoroutes, même en tant qu’étranger. Vous pouvez demander un badge via bipandgo et topEurop, ou encore via les organismes d’assistance dépannage Touring et VAB. Bip&Go et topEurop peuvent être utilisés en France et en Espagne, topEurop est également valable pour le Portugal et l’Italie.

Comment éviter les voies à péage ?

Si votre voiture est équipée d’un GPS, vous pouvez choisir l’option d’éviter les voies à péage.

Planificateurs d’itinéraires

Les applications ou outils de planification d’itinéraire en ligne comme Google Maps, Waze et Mappy permettent eux aussi de tracer un itinéraire sans péages. Le planificateur d’itinéraire le plus complet est ViaMichelin. Vous pouvez choisir l’itinéraire le plus recommandé, le plus rapide, le plus court ou le plus économique, et même celui qui compte le plus de sites intéressants à voir en route. L’idéal donc pour un road trip. En outre, vous pouvez calculer le tarif de péage sur votre itinéraire et les frais de carburant approximatifs.

Traverser la France à moindre coût

Si la rapidité est primordiale pour vous, mieux vaut opter pour les voies à péage. Ce sont les routes les mieux entretenues et surtout, ce sont des autoroutes, sur lesquelles on peut circuler plus rapidement. Malgré tout, certaines astuces peuvent vous aider à réduire les
coûts pour votre traversée de la France. Si vous allez vers le sud, par exemple, il peut être intéressant de passer par le Luxembourg. Non seulement, le carburant est moins cher au Luxembourg, mais les frais de péage sont aussi plus économiques pour cet itinéraire.

Éviter les péages

Le site web autoroute-eco.fr prodigue quelques conseils sur les tronçons coûteux à éviter. Vous y découvrez aussi comment et où réduire les coûts de péage en quittant l’autoroute à certains endroits pour y retourner immédiatement. Les tronçons courts sont beaucoup
moins coûteux ; vous pouvez ainsi réduire vos frais de péage de quelque 20 %. Tenez en compte que

Vous voulez traverser la France sans frais de péage ? C’est possible en n’utilisant que les anciennes Routes Nationales, les précurseurs des autoroutes. La Route Nationale 7, anciennement connue comme l’Autoroute des Vacances, vous fait mène tout droit vers le
sud de la France. En route, il y a beaucoup à découvrir. De quoi en faire un vrai road trip.

Traverser l’Espagne à moindre coût

En Espagne, les autoroutes à péage se trouvent surtout le long de la côte et entre les grandes villes. Les autoroutes à l’intérieur du pays sont presque toutes gratuites. Sur le site about-spain.net, vous trouverez une carte pour vous aider à tracer un itinéraire moins
coûteux. Vous quitterez parfois les sentiers battus pour effectuer un charmant détour, ce qui ne fera que renforcer le quotient aventure.

Dans cet article