Assurance auto : omnium


Acheter une voiture flambant neuve : quelle bonne nouvelle ! Mais ceci signifie aussi que vous avez dépensé une grosse somme d’argent. En soi, ce n’est bien sûr pas un souci, tant que votre véhicule est couvert en cas d’accident. Il serait, en effet, dommage de devoir payer encore durant des années pour une auto déclarée en perte totale, non ? C’est pourquoi, souscrire une omnium est indispensable. Quelles sont les différences entre une mini-omnium et l’assurance auto responsabilité civile classique ? Nous avons rassemblé toutes ces infos pour vous.

Qu’est-ce qu’une omnium ?

À quelques exceptions près, il existe en Belgique trois sortes d’assurances auto :

Celle de base, obligatoire par la loi, est l’assurance responsabilité civile. C’est aussi la plus abordable. Vous êtes en faute dans un accident, et il y a des dégâts matériels ou même corporels occasionnés à une autre personne ? Alors cette police fait en sorte que vous ne devez rien payer.

La mini-omnium peut être souscrite en complément. Elle prend en charge les frais de réparation dans le cas où personne n’est responsable. Pensez par exemple à des dégâts causés par un cerf ou un orage de grêle.

Mais qu’en est-il des griffures ou des coups occasionnés à votre propre voiture, lorsque vous êtes fautif(ve) dans un accident ? Pour cela, il existe une assurance omnium. C’est la police la plus complète qui prend vos « propres dégâts » en charge.

Que couvre une assurance omnium ?

Comme cette police n’est pas obligatoire, ce qu’elle couvre diffère selon les assureurs. L’une prendra en charge vos frais lors de davantage de cas, alors qu’une autre vous apportera quelques petits suppléments comme une voiture de remplacement. Il vaut donc la peine de consulter votre police dans les détails. Les situations pour lesquelles votre omnium intervient doivent être clairement indiquées dans le contrat, contrairement à la police d’assurance responsabilité civile. Les frais de réparation de votre propre voiture en cas d’accident en faute sont pratiquement toujours couverts.

Dans chaque assurance omnium, vous retrouverez les mêmes remboursements que ceux qui figurent dans votre mini-omnium. Principalement, vous êtes bien couvert(e) dans les situations suivantes, où personne ne peut être reconnu coupable :

  • Les bris de verre à votre pare-brise par exemple, comme une petite fissure due au froid en hiver.
  • Un incendie dans votre véhicule, une explosion, un court-circuit ou un dégât causé par la foudre.
  • Le vol de votre voiture, ou d’une partie comme votre airbag ou votre système GPS.
  • Les dégâts causés par un animal, comme un cerf ou un sanglier.
  • Les catastrophes naturelles qui abimeraient votre voiture. Prenez par exemple un orage de grêle ou une inondation qui causeraient des dégâts.

En plus de ces circonstances, il existe encore un bon nombre de situations spécifiques, pour lesquelles uniquement l’assurance omnium couvre les frais. Voici quelques exemples, lors desquels la partie responsable ne peut être déterminée :

  • Un cas de vandalisme, comme un pneu crevé volontairement par une personne tierce, ou un moteur trafiqué.
  • Un accident avec délit de fuite, lors duquel vous n’avez pas pu noter le numéro de plaque du responsable. Ou si une personne occasionne des dégâts à votre véhicule lorsque vous étiez absent(e).
  • Un accident avec désaccord. Dans ce cas, la partie adverse est opposée à votre version des faits. La plupart du temps, il s’agit d’un combat judiciaire, sauf s’il y a des témoins ou des images.

Encore bon à savoir : une assurance omnium complète intervient également dans d’autres cas. Prenez par exemple un accident où vous êtes dans vos droits. Ou alors, le coupable n’a pas encore été déterminé. Dans ces situations-là, beaucoup d’assureurs prendront plus facilement et rapidement vos frais en charge si vous avez souscrit une omnium complète. C’est logique car, quoi qu’il arrive, ils paieront de toute manière les frais de réparation. Vous ne devez donc pas attendre longtemps pour les tâches administratives, et votre voiture peut être plus vite réparée.

Pensez-y toujours également : souvent, avec une omnium, est question d’une franchise en assurance. Concrètement, vous devez payer une partie des frais de réparation de votre poche. Ceci dépend de la sorte de franchise. La franchise anglaise tombe à partir d’un certain montant, alors que la franchise fixe reste toujours d’application.

C’est pour cela qu’il n’est pas toujours utile de passer par votre assureur pour effectuer les réparations d’une simple griffure ou d’un coup. Il y a également ce principe : plus haute est la franchise, plus avantageuse est la prime de votre assurance omnium. Et vice versa.

Et encore une autre différence importante avec la plupart des mini-omniums : une omnium complète s’occupe aussi de vous indemniser si votre auto est déclarée en perte totale. Un conseil : lorsque vous souscrivez votre assurance, vérifiez bien si elle se base sur la valeur réelle ou supposée de votre véhicule. Dans le premier cas, un expert s’occupera de la déterminer sur base du nombre de kilomètres que vous parcourez généralement avec votre voiture. Dans le deuxième cas, cette valeur est déterminée à l’avance dans la police, avec un pourcentage de diminution de valeur par mois ou par an. Dans la majorité des cas, cette dernière option est le meilleur choix.

Qui doit souscrire une assurance omnium ?

Tout d’abord, une omnium n’est pas obligatoire. Même pas pour les nouveaux véhicules. Mais il vaut, dans quelques situations, le coup d’en souscrire une, en plus de votre assurance responsabilité civile. Surtout tant que vous devez encore payer votre voiture. Presque tous les Belges optent pour une omnium complète jusqu’à ce que leur véhicule soit âgé de quatre à six ans.

Vous avez déjà payé la somme complète de votre véhicule ? Ou votre voiture date de plus de six ans ? Alors vous pouvez également opter pour la solution intermédiaire : une mini-omnium. La valeur de votre véhicule a déjà diminué, mais en même temps, elle est toujours assez haute. Il vaut mieux l’assurer en cas de dégâts causés par un animal ou la grêle.

Il en va de même pour une auto de deuxième main. Parce que vous n’avez pas déboursé la somme de sa valeur catalogue, l’omnium n’est pas toujours nécessaire. Mais ici aussi, la mini-omnium est conseillée en complément.

Votre voiture a au moins quinze ans ? Alors sa valeur est certainement déjà moins importante. Les frais supplémentaires d’une mini-omnium ne valent sans doute plus autant la peine. Si votre véhicule est déclaré en perte totale lors d’un sinistre, vous ne recevrez souvent aucune indemnité. Une police d’assurance responsabilité civile est donc plus que suffisante.

Encore important à savoir : souscrire une omnium est possible jusqu’à ce que votre auto atteigne un âge précis. Chez Mobly, c’est le cas jusqu’à trois ans. Vous avez déjà souscrit une omnium précédemment ? Pas de souci, elle sera toujours valable par la suite.

Assurance omnium : quelques exemples

« Vous roulez contre un poteau dans un parking de supermarché. Votre pare-chocs arrière est endommagé avec un petit coup et quelques griffes. »

Pour ces dégâts que vous avez vous-même causés, vous pouvez compter sur votre omnium. Ceci dépendra bien sûr de l’importance des frais de réparation, et de votre franchise en assurance. Si la somme des réparations est peu importante, le montant que vous retoucherez dépendra de la franchise.

« Vous êtes dans les Ardennes, lors d’un week-end. Un sanglier traverse au moment où vous arrivez et vous ne pouvez pas l’éviter : vous le prenez de plein fouet, en abimant sévèrement votre pare-chocs. Lors de l’impact, vous emboutissez une voiture parquée sur le côté, et votre véhicule s’en sort avec quelques griffes et coups au flanc droit. »

Les dégâts occasionnés à la voiture parquée sont pris en charge par votre assurance responsabilité civile. Son propriétaire sera donc indemnisé, sans franchise. Pour votre propre véhicule, votre omnium complète interviendra. En dehors de la franchise, vous ne devrez pas débourser d’argent de votre poche pour les frais de réparation.

« Sur la route vers votre travail, vous perdez le contrôle de votre véhicule, et il se retrouve de l’autre côté de la barre de sécurité. Après quelques tonneaux, il est déclaré en perte totale. » 

Sans omnium, vous ne recevez rien sur votre compte en banque. Si vous en avez souscrit une, vous êtes alors remboursé(e) de la valeur de votre voiture, afin de pouvoir en acheter une nouvelle. Le montant exact dépend de votre assureur.

Dans cet article