Meilleure assurance auto : comment comparer ?


Comparer votre assurance auto est toujours intéressant, même si vous êtes déjà assuré(e). C’est aussi le cas si vous êtes jeune conducteur(trice) et que vous allez acheter pour la première fois votre propre voiture. En comparant les différentes assurances auto, vous allez en premier lieu regarder les prix des offres proposées auprès de plusieurs compagnies d’assurance. Mais la meilleure solution pour vous n’est pas nécessairement de choisir l’assurance auto la moins chère. Que recevez-vous exactement pour la prime que vous payez ?

Comparer votre assurance auto, c’est donc une combinaison de la recherche du prix le plus avantageux, ce qu’il couvre, et les coûts supplémentaires éventuels. Les dégâts matériels sont importants à prendre en compte, mais n’oubliez pas de prévoir les éventuels dommages corporels conséquents à un accident. En fonction de tout ceci, vous pouvez vous faire une idée personnelle. Une prime un peu plus élevée vaut parfois plus la peine, parce qu’elle contient des assurances complémentaires. On vous explique tous les éléments auxquels vous devez porter votre attention pour choisir la meilleure assurance pour votre voiture :

Quand devez-vous comparer votre assurance auto ?

Peut-être que vous pensez qu’il est uniquement intéressant de comparer votre assurance auto lorsque vous avez quelques années d’expérience de conduite derrière vous, avec un bonus-malus avantageux. Pourtant, c’est toujours le bon moment de comparer. Même si vous êtes un(e) jeune conducteur(trice) par exemple.

Les Belges restent souvent fidèles à la compagnie où ils ont souscrit leur première assurance auto. À ce moment-là, c’était certainement pour vous la meilleure assurance. Mais on oublie souvent que le marché est en constante évolution. Il existe par exemple des assurances mobilité très intéressantes, à côté des versions classiques, qui vous permettent d’être toujours bien assuré(e), que vous rouliez en vélo ou que vous utilisiez les transports en commun. Et à peu près tous les assureurs modifient régulièrement leurs prix, ainsi que le contenu des polices proposées.

C’est pourquoi il est intéressant de comparer votre assurance auto au moins deux fois par an. N’hésitez pas à demander un devis. C’est simple, et cela ne vous engage à rien. Soit, vous pouvez choisir de changer de compagnie d’assurance et d’économiser des centaines d’euros par an. Ou alors, vous pouvez rester là où vous êtes.

Comment commencer à comparer votre assurance auto ?

Il n’y a pas si longtemps, vous deviez prendre rendez-vous avec chaque compagnie d’assurance afin de comparer les offres et de calculer les prix. De nos jours, c’est bien plus facile : les sites web des assureurs sont faits pour que vous puissiez directement comparer votre assurance auto vous-même. Via des outils de simulation en ligne, vous pouvez directement comparer les prix. Et vous pouvez vous-même facilement souscrire une assurance en ligne. De cette manière, vous obtenez un aperçu plus large.

Afin d’effectuer le calcul de la prime de votre assurance auto, beaucoup d’éléments doivent être pris en compte. Vous allez comparer votre assurance auto ? Alors, veillez à avoir à disposition certains documents. De cette manière, vous fournissez les informations les plus complètes et exactes. Concrètement, vous devez tenir compte des éléments suivants :

  • Le certificat d’immatriculation de votre voiture. Ce document rose ou gris se trouve normalement (en partie) dans votre véhicule, et il contient plusieurs éléments dont vous avez besoin. Les assureurs regardent, en plus de la marque et du type de voiture, la date de sa première mise en circulation, et le type de carburant. La puissance de son moteur a également une grande influence : elle est mentionnée en kW ou PK.
  • Votre permis. En tant que conducteur(trice) principal(e) d’une voiture, vos années d’expérience jouent un rôle.
  • La facture d’achat de votre voiture. Dans un certain nombre de cas, votre assureur voudra connaître la valeur catalogue de votre voiture. Surtout si vous souhaitez souscrire une omnium.
  • Votre attestation de sinistralité. Il s’agit d’un aperçu de tous les accidents que vous avez eu durant les cinq dernières années. Vous pouvez facilement le télécharger via le site carattest.be.

À côté de ces documents, il est également important d’entrer ces informations afin de comparer votre assurance auto :

  • Combien de kilomètres par an parcourez-vous en général avec votre voiture ? Et surtout : qu’estimez-vous pour l’année à venir ? Tenez compte des trajets que vous effectuez pour vous rendre au travail, des déplacements durant votre temps libre ou des trajets pour les vacances prévues, vers la France ou l’Italie par exemple.
  • Souhaitez-vous payer la prime annuelle de votre assurance auto en une fois ? Ou préférez-vous une domiciliation mensuelle? Cette dernière option répartit les coûts, mais fait monter le prix total.

Quels éléments prendre en compte lors de la comparaison de votre assurance auto ?

Les éléments couverts par votre assurance auto sont au moins aussi importants que la prime. Si vous ne gardez pas cela à l’esprit, c’est comme si vous compariez des pommes et des poires.

En premier lieu, il vaut mieux, bien entendu, tenir compte de la couverture des dommages matériels. Dans les grandes lignes, vous avez le choix entre trois sortes de polices :

  • L’assurance responsabilité civile (RC auto) est l’assurance de base obligatoire, qui couvre les dégâts occasionnés à des tiers lors d’un accident en tort. Ce qui est mentionné dans la police est déterminé par la loi, et est à peu près identique selon les assureurs. Certains assureurs décident d’y ajouter des éléments supplémentaires, comme une assurance qui couvre les dégâts occasionnés au conducteur.
  • À côté de ça, il y a aussi la mini-omnium, qui prend en charge un certain nombre de dégâts occasionnés à votre véhicule. Ici, la couverture peut alors varier. Mais en général, l’assurance intervient en cas de bris de glace, d’incendie, de vol, ou de dégâts occasionnés à cause d’une catastrophe naturelle ou d’un animal.
  • L’omnium complète (full omnium) qui prend, en plus, tous les frais liés à la réparation de votre voiture suite à un accident en faute. Logiquement, cette assurance est plus chère qu’une simple assurance responsabilité civile ou mini-omnium.

Un autre point important est l’assistance à la suite d’un accident, et la manière avec laquelle les dommages sont ensuite traités. Un assureur transparent dans son contrat d’assurance est généralement également plus fiable.

  • En premier lieu, il est bon de savoir si le service client est de qualité. Pouvez-vous, par exemple contacter quelqu’un à n’importe quel moment de la journée s’il vous arrive quelque chose ?
  • En fonction de cela, à quoi ressemble la prestation d’assistance prévue? Est-elle seulement remboursée suite à un accident dans lequel la partie adverse est en faute ? Ou également lorsque vous êtes responsable ? Est-ce que votre assureur prend toujours les frais de l’accident à sa charge ? Également lorsque vous avez besoin d’une FAST-team sur l’autoroute, si c’est nécessaire ?
  • Comparez aussi comment se passent les réparations. Pouvez-vous vous rendre directement à n’importe quel garage ? Ou devez-vous aller à une adresse reconnue par votre assureur ? Et quand est-ce qu’une voiture de remplacement est-elle prévue ?
  • Contrôlez aussi si une assistance juridique est comprise dans votre assurance auto. Parfois, vous devez la sélectionner en tant qu’option.

Vérifiez aussi ce que l’assurance auto couvre en cas de dommages corporels. Il y a-t-il, par exemple, une assurance conducteur comprise, lorsque vous êtes vous-même blessé(e) ? Et il y a-t-il une couverture prévue pour les dommages corporels avec chaque moyen de transport ?

En plus de tout cela, la franchise en assurance est un point sur lequel porter particulièrement votre attention lorsque vous effectuez votre comparaison. Il s’agit du montant que vous devez débourser lorsque vous avez un accident. Dans la plupart des cas, la franchise est uniquement utilisée si vous souscrivez une omnium complète, et seulement pour les dégâts occasionnés à votre propre moyen de transport lors d’un accident en faute. À côté du fait qu’une franchise est comprise ou non dans votre police d’assurance, il est également important de savoir quelle en est précisément la sorte. En Belgique, c’est souvent un montant fixe et un pourcentage sur le montant total des dégâts qui est utilisé. Mais il existe aussi une franchise anglaise.

En plus de tout cela, votre bonus-malus a un grand rôle à jouer. En premier lieu, il est bon de savoir sur quel échelon vous vous situez. Mais le nombre de places que vous pouvez gagner par an est également important, car le prix de votre assurance auto en dépend. Puis, que se passe-t-il si vous causez des dégâts ? Recevez-vous par exemple un joker ou un bonus, qui fait que votre bonus-malus n’augmente pas après un premier accident ?

Dans cet article