Comment calculer les émissions de CO2 de votre voiture ?


Les émissions de CO2 des voitures sont à nouveau à la hausse depuis plusieurs années. L’augmentation du nombre de SUV et des véhicules à essence en est une cause importante.

En 2019, les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves de leasing étaient de 116,5 g/km, tandis que pour les nouveaux véhicules de particuliers, elles s’élevaient à 125 g/km.

Pour vous donner une idée : à partir de 2021, chaque voiture roulant sur la voie publique doit satisfaire à la norme stricte européenne concernant les émissions, de 95 grammes de CO2 par kilomètre.

L’émission de CO2 : qu’est-ce que c’est ?

Le CO2 ou dioxyde de carbone, est l’appellation chimique pour le gaz carbonique. Il s’agit d’un gaz à effet de serre qui a son importance dans des circonstances naturelles. Il est transparent, inerte, non toxique, et reste environ 100 ans dans l’air.

Les émissions de CO2 proviennent de la combustion de composés contenant du carbone, en présence d’oxygène. Beaucoup de phénomènes naturels en produisent. Pensez par exemple à l’expiration de certaines plantes, des animaux, et des humains. À côté de cela, viennent encore s’ajouter les éruptions volcaniques, les feux de forêts, et la décomposition des tissus morts des animaux et plantes. Le CO2 joue donc un rôle crucial dans le cycle du carbone, ainsi que dans le parcours de vie des plantes et autres êtres vivants. Mais malgré cela, des émissions de CO2 trop élevées peuvent avoir des conséquences désastreuses.

À cause de l’activité humaine, les émissions de CO2 augmentent considérablement. Bien sûr, la mobilité et les transports ont un rôle à jouer. Durant les deux siècles derniers, ce chiffre a augmenté de 30 %. Dans beaucoup de processus de combustion, et avec la plupart des activités pétrochimiques et industrielles, il est question d’émissions de gaz à effet de serre. Les émissions de CO2 exercent un effet désastreux pour l’environnement, et en particulier : le réchauffement de la Terre.

Comment calculer les émissions de CO2 de votre voiture ?

  • Un litre de diesel pèse 835 grammes. Le diesel est composé de 86,2 % de carbone (ou 720 grammes par litre). Pour la combustion de ce carbone, et pour le transformer en CO2, 1.920 grammes d’oxygène sont nécessaires. Si on en fait la somme, un litre de diesel émet 2.640 grammes d’émissions de CO2. Ensuite, vous devez regarder à la consommation de carburant de votre voiture, afin de pouvoir calculer les émissions totales de CO2 par km. Un véhicule dont la consommation est de 5 litres par 100 kilomètres a, par exemple, une émission moyenne de 132 grammes de CO2 par km (2.640 grammes x 5 / 100). Lorsque vous parcourez annuellement 15.000 kilomètres, vous émettez 1,98 tonne de CO2 par an.
  • L’essence pollue d’une autre manière que le diesel. Pour commencer, un litre d’essence pèse 750 grammes. L’essence est composée de 87 % de carbone (ou 652 grammes par litre). Pour la combustion de ce carbone afin de le transformer en CO2, 1.740 grammes d’oxygène sont nécessaires. Si on en fait la somme, on obtient une émission de CO2 de 2.392 grammes par litre d’essence. Une voiture qui consomme 5 litres par 100 km a donc une émission moyenne de 120 grammes de CO2 par km (2.392 x 5 / 100).

En général, un véhicule roulant au diesel émet donc moins de CO2 qu’une voiture roulant à l’essence. Les moteurs diesel consomment notamment moins de carburant que les moteurs à essence, pour parcourir la même distance. La plupart des voitures sont même plus efficaces à 25 %. Dans la pratique, cela peut vraiment différer d’un modèle à l’autre. Les voitures roulant au diesel sont, d’habitude, plus grandes que les modèles à essence, par exemple. D’autre part, le diesel produit également plus d’oxyde d’azote (NOx).

Vous hésitez entre une voiture roulant à l’essence ou au diesel ? Un bon conseil : tenez toujours compte des zones à basses émissions en Belgique. La norme Euro détermine ainsi si vous pouvez circuler avec votre véhicule dans la zone.

Quelles sont les émissions de CO2 des voitures roulant au CNG ?

Le gaz naturel comprimé (GNC) est une alternative plus respectueuse de l’environnement que l’essence ou le diesel. Les émissions de CO2 sont environ de 7 % à 20 % plus basses qu’avec les autres carburants. Le gaz naturel, qui est habituellement utilisé à la maison, est comprimé à une pression de 200 à 300 bars. En Belgique, il y a déjà environ 16.000 voitures qui roulent au GNC.

Attention : le GNC n’est pas la même chose que le Liquid Petroleum Gas (LPG). Ce dernier est notamment un mélange de propane et de butane, compressé avec une pression de 5 à 7 bars. Le GNC sous pression peut, à température ambiante, être stocké sous phase gazeuse. En comparaison avec le LPG, le GNC est aussi plus léger que l’air. L’interdiction de se garer dans les garages sous terre n’est donc pas valable pour les voitures roulant au GNC.

En Wallonie, vous recevez, en tant que particulier, une prime de 500 euros, si vous commandez une voiture roulant au gaz naturel avant le 1er juillet 2021.

Depuis le 1er janvier 2021, il n’y a, en Flandre, plus d’exemption pour les voitures roulant au GNC, pour la Taxe de Mise en Circulation (TMC) et la taxe de circulation. En tant que PME ou grosse entreprise flamande, vous pouvez, dans certains cas, obtenir une prime.

Quelles sont les conséquences fiscales des émissions de CO2 de votre voiture ?

En tant que propriétaire d’un véhicule à moteur, vous devez payer la Taxe de Mise en Circulation, ainsi que la taxe de circulation, afin de pouvoir circuler sur la voie publique.

En Flandre, la quantité d’émissions de CO2 de votre véhicule fait toujours partie d’une formule pour déterminer le montant. La quantité d’euros par gramme n’est vraiment pas toujours aussi facile à déterminer. La règle du jeu, en général, est vraiment claire : vous payez plus d’impôts si vous émettez plus de CO2.

En Wallonie, c’est le système de l’éco-malus qui est valable. À côté du montant de base fiscal (entre autres sur base de la capacité du moteur), cet aspect y est ajouté. Votre voiture émet plus de 146 grammes de CO2 par kilomètre ? Alors vous payez des taxes supplémentaires. Sur ce site, vous pouvez apercevoir le montant par catégorie d’émissions de CO2.

Les transports produisant des émissions de CO2 situées entre 71 g en 145 g ne doivent pas payer de supplément. Avec des émissions plus basses que 71 grammes de CO2 par kilomètre, les propriétaires reçoivent, via un bonus écologique, une réduction sur leurs taxes.

Dans cet article