Coût de mobilité

Car-Pass

Un Car-Pass est un document qui dévoile, à l’aide du kilométrage et des autres données, l’historique d’une voiture. Il est donc beaucoup plus compliqué de trafiquer le compteur et l’acheteur d’une voiture d’occasion obtient davantage de transparence à propos de son achat potentiel.

Le Car-Pass est obligatoire : vous pouvez l'exiger de la part du vendeur

Chaque particulier qui vend une voiture ou un utilitaire léger a l’obligation de le/la soumettre au contrôle occasion et de fournir un Car-Pass à l’acheteur. Il en va de même pour les vendeurs professionnels. Un Car-Pass ne peut pas dater de plus de deux mois et est imprimé sur du papier épais pour éviter la contrefaçon ou la fraude. Mais en principe, même avec un Car-Pass, il est encore possible de tricher. Vous pouvez toujours vérifier l’authenticité du Car-Pass ici et vous avez tout intérêt à mieux vérifier les éléments suivants :

  • Les kilométrages augmentent-ils avec le temps ?
  • Le dernier kilométrage figurant sur le Car-Pass est-il le même que le kilométrage actuel du véhicule ?
  • Le dernier kilométrage n’est-il pas trop bas ?

En principe, lors de tout entretien ou de toute réparation, un garagiste devrait transmettre le kilométrage de la voiture sur le site Internet de l’asbl Car-Pass. Cette asbl a été créée en 2006 et gère une base de données contenant les kilométrages de tous les véhicules particuliers et véhicules utilitaires légers immatriculés en Belgique.

Qu'est-il indiqué sur un Car-Pass ?

Le plus important est l’aperçu chronologique des kilométrages. Sont également mentionnés : la marque, le modèle, la date de première immatriculation en Belgique, le numéro de châssis, le numéro d’identification, le prix et la date de validité. Un Car-Pass est valable deux mois et coûte 7,30 €. Vous l’obtenez auprès du contrôle technique près de chez vous ; il y a 77 centres de contrôle technique en Belgique.

Dans cet article