Assurance pour véhicule oldtimer : quand la choisir ?


Une bonne assurance auto pour oldtimer : ce n’est pas du luxe. D’autant plus, parce que c’est une voiture particulière qui vous tient à cœur. Vous avez peut-être travaillé de longues heures et mis toute votre énergie dans cet ancêtre, pour pouvoir enfin rouler avec. Il est donc important de connaître la différence entre une assurance spécifique pour oldtimer, et une assurance responsabilité civile. Parce qu’elles sont bien distinctes l’une de l’autre.

Mais d’abord, répondons à cette question souvent posée : qu’est-ce qu’une assurance auto pour ancêtre exactement ? Eh bien, il s’agit d’une assurance automobile spéciale pour les véhicules inscrits en tant qu’oldtimer à la DIV. On peut les reconnaître facilement dans la rue grâce au numéro de plaque « O ». Si vous y faites attention, vous pourrez apercevoir ces voitures circuler avec.

On peut aussi parfaitement inscrire une moto ou un scooter en tant qu’ancêtre. Et même un tracteur ou un camion, pour les amateurs. Également bon à savoir : sans ce numéro de plaque « O », il n’est pas possible de souscrire une assurance pour oldtimer en Belgique.

Quand pouvez-vous inscrire votre véhicule en tant qu’oldtimer ?

En Flandre, vous êtes propriétaire d’un ancêtre si votre véhicule a déjà 25 ans ou plus, et si vous avez reçu le numéro de plaque « O ». C’est la première date d’inscription du véhicule, à votre nom, ou à celui de quelqu’un d’autre, qui est prise en compte.

En Wallonie, ces mesures sont encore plus strictes. La limite d’âge de la voiture est fixée à 30 ans. Cela sera également le cas du côté flamand à partir de 2022, si vous souhaitez inscrire votre véhicule en tant qu’ancêtre.

Les grands amateurs fixent encore, en plus de l’âge de la voiture, quelques conditions supplémentaires. Il est question ici de rendre le club encore plus exclusif. Ils parlent d’ancêtre seulement lorsque le modèle n’est plus fabriqué par la marque.

Pour les connaisseurs, il est important de ne pas apporter de modification aux caractéristiques techniques. Pensez par exemple à l’entretien du moteur, ou aux réglages du pot d’échappement. Il vaut donc mieux se rendre dans un garage adapté aux oldtimers.

Pour les autorités belges, cela n’a pas d’importance. S’il s’agit du prix de votre assurance auto, cela peut en revanche faire la différence.

Il est bon de savoir qu’à côté des ancêtres, on parle également de « youngtimer ». Ce terme n’est pas utilisé par le gouvernement, mais seulement et uniquement par les assureurs. Principalement, cela concerne les véhicules âgés de 15 à 25 ans (après leur première inscription). Elles sont déjà anciennes mais pas encore assez pour pouvoir souscrire une assurance pour oldtimer.

Quels sont les avantages d’une assurance pour ancêtre ?

Tout d’abord, une assurance auto pour oldtimer est souvent plus abordable. Les primes sont notamment totalement différentes. Pour faire simple, on ne prend pas en compte des éléments comme l’âge du conducteur, ni les années sans accident. Même le système de bonus-malus n’existe que rarement ou jamais pour les ancêtres.

Tenez bien compte du fait que, principalement, seule une assurance responsabilité civile doit obligatoirement être souscrite légalement pour les ancêtres. Avec cette police d’assurance, les dégâts occasionnés aux autres personnes sont couverts lorsque vous provoquez un accident. Choisir une omnium pour votre oldtimer est bien plus compliqué.

À côté du prix plus avantageux pour votre assurance auto, il y a encore deux autres avantages importants, lorsque votre voiture est inscrite en tant qu’ancêtre :

Vous payez, avec un oldtimer, beaucoup moins de taxes routières. Si votre véhicule a 28 ans ou plus, vous déboursez seulement le montant forfaitaire de 37,90 euros par an. D’ici 2022, cela passera à 30 ans ou plus.

Avec un ancêtre, vous devez moins souvent vous rendre au contrôle technique. La première fois, vous devez y aller lors de l’inscription de votre oldtimer. Ensuite, vous vous y rendez chaque année jusqu’à ce que votre véhicule atteigne 30 ans. À partir de là, y aller tous les deux ans suffit. Les ancêtres de plus de 50 ans doivent seulement être contrôlés tous les cinq ans. En d’autres mots : le temps où vous ne deviez plus vous rendre au contrôle technique avec un oldtimer est définitivement révolu.

Quand pouvez-vous rouler, si vous avez une assurance pour oldtimer ?

Si vous comparez une assurance pour ancêtre avec une assurance responsabilité civile classique, alors vous en avez pour moins cher dans tous les cas. D’autre part, vous ne pouvez pas entièrement faire tout ce que vous voulez. Avec un numéro de plaque « O », vous ne pouvez pas utiliser votre voiture dans toutes les circonstances. Une assurance pour oldtimer comporte quelques limites. Pour que votre voiture remplisse les conditions, vous devez prouver que vous utilisez votre voiture principalement pour votre temps libre. Ceci veut dire :

Ne pas l’utiliser à des fins professionnelles ni à un usage commercial. En d’autres mots : vous ne roulez pas avec votre ancêtre pour aller voir vos clients, et vous ne pouvez pas non plus conduire un couple à l’église en échange d’un paiement.

Ne pas l’utiliser pour votre trajet domicile-travail. Votre assurance pour ancêtre ne couvre donc pas les trajets quotidiens vers et venant de votre lieu de travail. Votre fils ou votre fille, ne peut pas non plus se rendre à la haute école ou à l’université avec cette voiture.

Si vous lisez ceci, vous comprenez qu’il n’est pas possible non plus de souscrire une assurance auto professionnelle pour un ancêtre. Une manière d’éviter ces limitations, est d’accorder un numéro de plaque normal à votre voiture, comme un véhicule classique. C’est tout à fait possible. Dans ce cas, vous pouvez comparer les différences entre les assurances autos. Et vous avez également la possibilité de souscrire une omnium ou une assurance conducteur, si vous le désirez.

Autrefois, il existait encore toute une série de restrictions pour les ancêtres. Par exemple, vous ne pouviez pas vous rendre à plus de 25 km de votre domicile avec un numéro de plaque « O », selon le gouvernement belge. Vous ne pouviez pas non plus rouler lors des mois les plus sombres, et vous deviez laisser votre voiture dans votre garage durant la nuit. Heureusement, ces clauses n’existent désormais plus.

Tenez bien compte du fait qu’avec une assurance spécifique pour oldtimer, des exigences supplémentaires peuvent encore être ajoutées par l’assureur lui-même. Pensez par exemple au fait d’éviter de rouler sur l’autoroute, ou de ne pas pouvoir conduire après le coucher du soleil.

Il se peut aussi qu’une assurance pour ancêtre puisse être souscrite seulement lorsque vous avez déjà une police pour votre première voiture. La plupart des assureurs ont également une variante comprenant une assistance.

Quand opter pour une assurance pour ancêtre ?

La question clé reste naturellement : dans quelle situation vaut-il mieux opter pour une assurance responsabilité civile classique (avec l’inscription en tant que véhicule classique) ? Une assurance pour oldtimer est intéressante lorsque vous roulez peu de kilomètres par an, et que vous voyez votre voiture plutôt comme un hobby, à côté de votre véhicule principal dédié à votre usage quotidien.

Vous souhaitez vraiment être assuré(e) lorsque vous commettez un accident en faute ? Surtout lorsque vous vous êtes donné(e) corps et âme pour travailler sur votre ancêtre ? Ou vous aimeriez faire louer votre véhicule à d’autres personnes ? Alors, opter pour une assurance auto classique est souvent une meilleure option.

Calculez vite votre prime

Dans cet article