Mobilité durable : quel rôle en tant qu’entreprise ?


La mobilité durable est la pensée centrale de Mobility as a Service. Si vous introduisez toutes les possibilités de la bonne manière à vos collaborateurs, les deux parties en bénéficient. Une solution personnalisée est, pour cela, la clé du succès.

Au sein de la mobilité durable, il y a toujours plus de possibilités qui viennent s’ajouter. Et il peut être difficile de s’y retrouver sans formation. Analysons alors ce que ce terme implique exactement, et comment vous pouvez l’implémenter de la meilleure manière.

Nous mettons également en lumière les formes les plus importantes de mobilité durable, y compris la fiscalité et d’autres points d’attention.

Qu’est-ce que la mobilité durable ?

La mobilité durable tourne autour de la recherche d’un équilibre entre :

  • Les besoins de la génération actuelle,
  • Et la conservation des chances pour les générations futures.

Ce sont aussi bien les aspects écologiques, que sociaux et économiques qui interviennent ici. Le gouvernement exerce une fonction cruciale dans la gestion de la mobilité durable, mais c’est aussi le cas d’autres parties, comme des entreprises belges, qui ont leur importance au niveau de la sensibilisation.

Pour cela, les deux éléments suivants sont centraux :

  • Un large choix de moyens de transport, pour autant de gens que possible. Au sein de la vie de l’entreprise, le but est donc d’offrir la plus large palette possible de moyens de transport, au plus grand nombre possible d’employés. Il est ici important que chaque personne ait sa propre liberté de choix et son mot à dire dans votre politique. Avec l’idée de mobilité durable, on entend aussi la possibilité de réduire le nombre de kilomètres parcourus par an. Pensez, par exemple, au choix conscient de travailler à domicile. Chaque moyen de transport doit également être proposé au coût le plus raisonnable possible.
  • Un impact le plus petit possible sur l’environnement. Surtout quand on pense aux générations futures. L’environnement doit avoir la priorité, en diminuant, entre autres, les émissions de CO2. Mais, la sécurité joue également, naturellement, un rôle. La mobilité durable a comme objectif de réduire jusqu’à zéro le nombre annuel d’accidents de la route.

La mobilité durable : quelques exemples

À côté des voitures de société plus écologiques, et des transports en commun classiques, d’autres moyens de transports verts se mettent à pousser comme des champignons. Beaucoup d’employés n’ont même pas conscience de leur existence, et ne considèrent donc même pas de les choisir.

C’est pourquoi, voici quelques moyens de transport intéressants que vous pouvez présenter à votre personnel, lorsque vous introduirez le budget mobilité :

  • Le vélo électrique. Au sein du budget mobilité, les employés peuvent en principe choisir chaque moyen de transport ayant une vitesse maximale de 45 kilomètres par heure. Même un speed pedelec appartient donc aux possibilités, tout comme un vélo (pliant) classique.
  • La trottinette électrique. D’autres moyens de locomotion comme la monoroue ou l’hoverboard peuvent également parfaitement être achetés avec un budget mobilité, aussi longtemps que c’est fait au nom de l’employé en question.
  • Le scooter électrique. La version classique ne peut pas être choisie dans le budget mobilité. Un vrai moteur est répertorié hors du système. Une motocyclette qui est alimentée entièrement de manière électrique et qui ne roule pas plus vite que 45 kilomètres par heure, est, quant à elle, bien une option.

Aussi bien l’achat que la location ou le leasing est autorisé. Le collaborateur doit vraiment respecter la somme totale du budget mobilité. Il ou elle ne peut donc pas ajouter de montant pour prendre un modèle plus cher. Tenez bien compte du fait que, pour vous, les moyens de transport sont uniquement exonérés d’impôts lorsqu’il y a un lien clair avec le trajet domicile-travail de l’employé en question.

Une autre forme intéressante de mobilité durable sont les vélos, trottinettes et voitures partagés. Via une plateforme de mobilité tout-en-un, les employés peuvent, par exemple, récupérer et payer une voiture ou un scooter de Poppy, ou un vélo de Velo Antwerpen. Les frais sont donc automatiquement déduits du budget mobilité. Les voitures de pool classiques que vous, en tant qu’entreprise, mettez à disposition, peuvent également toujours être incluses dans le système. Tout comme la location d’un moyen de transport sans chauffeur pour maximum 30 jours calendrier par an.

Avec toutes ces options, vous offrez à vos employés une belle palette de moyens de transport alternatifs. Il est intéressant de les combiner avec un ou plusieurs jours fixes de télétravail par semaine.

Implémenter la mobilité durable en trois étapes

Pour implémenter la mobilité durable avec succès dans votre société, il est important que vous abordiez les choses de manière réfléchie. Divisez ici le changement complet de mentalité de vos collaborateurs, en trois étapes plus graduelles :

  1. La diminution des déplacements non nécessaires. Pour commencer, c’est une bonne idée de porter son attention plus attentivement sur les déplacements réalisés. Est-ce que chaque visite chez le client est nécessaire ? Ou est-ce qu’il est également possible de réaliser un meeting virtuel ? L’activation et la promotion du télétravail est aussi une approche qui vaut bien la peine d’être envisagée. Tout comme le fait de fournir des emplacements régionaux en plus du bureau central, lorsque c’est possible.
  2. Le changement vers d’autres moyens de transport. Beaucoup d’employés ont tendance à utiliser la voiture pour chaque déplacement. Mais est-ce que c’est toujours la meilleure option au niveau de l’environnement, du temps de trajet et des coûts ? Laissez vos employés réfléchir à propos du changement vers des solutions plus vertes. De cette manière, le trajet entre leur habitation et la gare peut parfaitement être parcouru avec un vélo électrique. Une voiture partagée peut aussi être une meilleure alternative qu’une voiture de société à part entière, si cette dernière n’est pas souvent utilisée.
  3. La modification des moyens de transport utilisés. Dans une dernière phase, on peut également regarder à l’impact environnemental de chaque choix. Dans le budget mobilité, il y a, par exemple, encore toujours de la place pour une nouvelle voiture de société, aussi longtemps qu’elle est plus écologique que le véhicule précédent.

Organisez les moyens de transport avec vos employés

Il existe une manière pratique d’organiser les moyens de transport sur base de leur durabilité. Cette technique est basée sur quatre niveaux :

  1. La marche. L’employé(e) regarde toujours, en premier lieu, si la distance ne peut pas être parcourue à pied. Pour une visite chez le boulanger du coin, une voiture n’est par exemple pas nécessaire.
  2. Pédaler. Lorsque la distance est un peu plus importante, des transports comme le vélo (partagé) ou la trottinette sont, de préférence, les options suivantes. Pensez par exemple au pharmacien qui se situe cinq rues plus loin. Il s’agit d’une bonne solution pour le trajet domicile-travail, entre l’arrêt de bus et le bureau par exemple.
  3. Les transports en commun. Pour un nombre de kilomètres encore plus important, les transports collectifs sont la manière idéale de se déplacer. Les employés regardent donc si le train ou le bus peuvent constituer une meilleure option qu’une voiture de société. Pas seulement pour ce qui concerne leurs trajets maison-travail, mais aussi pour d’autres déplacements professionnels.
  4. Les transports privés. Seulement après que les autres moyens de transport se soient révélés inadéquats, les transports motorisés individuels sont, en principe, une possibilité. Pensez par exemple au collaborateur qui travaille en équipe, qui habite vraiment loin du lieu de travail, et qui est sur la route principalement la nuit, durant laquelle les options précédentes sont difficiles à mettre en place.

Éveillez davantage les consciences à propos de la mobilité durable avec le Mobiscore

Cet index est une initiative du gouvernement flamand. Il montre l’impact environnemental des déplacements à partir de l’habitation de vos employés, sur une échelle de 0 à 10. Cela n’encourage pas seulement à choisir des moyens de transport plus verts, mais aussi à déménager fvers un lieu mieux situé.

Maintenant, vous savez quelles sont les nombreuses possibilités de la mobilité durable. Il est temps de réaliser vos ambitions, et de laisser le budget mobilité prendre forme. Nous vous expliquons comment procéder dans la partie suivante.

Dans cet article