Chers clients, nous travaillons et restons disponibles pour vous. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations

Woven City : la ville du futur de Toyota


Toyota, le constructeur automobile japonais, va construire une ville artificielle que les scientifiques pourront utiliser comme véritable laboratoire de l’intelligence artificielle. Ils y testeront en détail les technologies du futur : robots, drones, voitures autonomes et maisons durables.

Toyota a baptisé sa ville futuriste « Woven City » (la ville tissée, NDLR) où tous les éléments et tous les habitants sont connectés via un réseau, des capteurs et des caméras. La ville devient ainsi l’endroit idéal pour les chercheurs désireux de tester l’intelligence artificielle – ou IA – en conditions réelles.

L’IA consiste à pourvoir des appareils et des machines (comme des voitures) de qualités humaines. Ils peuvent ainsi réagir à des données et des impulsions de leur environnement et, sur la base de celles-ci, prendre des décisions de manière indépendante.

Pour la construction de la ville, Toyota va faire appel à l’entreprise danoise Bjarke Ingels Group. Cette dernière n’en est pas à son coup d’essai, puisque c’est elle qui a travaillé à la réalisation du siège de Google, et ce, aussi bien à Londres que dans la Silicon Valley.

Home sweet home pour 2 000 personnes

La construction commencera au début de l’année 2021. À terme, la ville accueillera 2 000 personnes, dont des chercheurs, des scientifiques, des ingénieurs et leurs proches. Woven City s’étendra sur 175 ha au pied du Mont Fuji, à 90 kilomètres de Tokyo (Japon).

© Toyota/Bjarke Ingels Group

e-Palettes et voitures autonomes

Avec ce projet, Toyota souhaite avant tout réduire les embouteillages et les problèmes de circulation. À terme, le constructeur envisage même de les supprimer entièrement. Ainsi, seules les voitures autonomes et électriques pourront circuler dans la ville intelligente. L’e-Palette de Toyota, une navette autonome sans chauffeur, y fera office de moyen de transport en commun en plus d’effectuer des services de livraison de colis. Des drones se chargeront eux aussi de livrer des colis à domicile.

Le paysage urbain sera complètement redessiné avec des rues subdivisées selon trois types différents. Les rues de type 1 seront uniquement accessibles aux véhicules rapides, dont les voitures électriques et les e-Palettes. Les rues de type 2 seront réservées aux transports plus lents comme les vélos, les trottinettes électriques et les skateboards. Enfin, les rues de type 3 pourront uniquement être utilisées par les piétons.

© Toyota/Bjarke Ingels Group

Tâches domestiques et robotique

Chaque habitation de Woven City sera pourvue de panneaux solaires. Mais la vraie révolution, ce sont les robots domestiques. Présents dans chaque maison, ils aideront les habitants à effectuer les tâches ménagères.

Un système de capteurs émettra des signaux au robot qui réagira, par exemple, en s’occupant de faire les courses ou en sortant les poubelles. Cela présente aussi un atout pour la santé des habitants : des capteurs de chaleur pourront mesurer la température corporelle, ce qui pourrait permettre de sauver des vies si un habitant est en situation de danger. Le robot sera alors capable d’alerter les services de secours.

© Toyota/Bjarke Ingels Group

Cet article a-t-il été utile?

Publiez une réaction
Edit comment

Publiez la première réaction

Publiez une réaction