Wagons silencieux dans les trains belges : un rêve loin de devenir réalité


Tous les trains IC du réseau ferroviaire néerlandais disposent de « wagons silencieux ». Le calme y règne en maître, permettant ainsi de voyager sans désagrément. Cela fait rêver, n’est-ce pas ? En Belgique, il semblerait que l’idée ne soit pas prête à devenir une réalité.

Le wagon silencieux est une partie du train où les voyageurs doivent être le plus silencieux possible. Concrètement, cela signifie qu’ils ne peuvent pas y téléphoner, parler ou écouter de la musique à un volume trop élevé. Le compartiment est destiné aux personnes désireuses de voyager dans le calme le plus total, que ce soit pour travailler, lire ou dormir.

Stiltecoupé

Le wagon silencieux propose également une bonne alternative aux personnes qui souhaitent s’éloigner des voyageurs qui parlent fort, téléphonent ou écoutent de la musique trop forte (avec ou sans casque audio).

Peut-on y chuchoter ? Les avis sont partagés sur le sujet. Dire quelque chose à voix basse à la personne qui vous accompagne n’est pas gênant en soi. En revanche, on risque de vous regarder d’un mauvais œil si vous discutez tout le long du trajet. Ce n’est en effet pas le but. Et si votre GSM sonne alors que vous êtes dans le wagon silencieux ? Par respect pour les autres voyageurs, rendez-vous dans un wagon attenant où les appels sont tolérés.

Depuis 2003

Les wagons silencieux existent aux Pays-Bas depuis 2003. En Suisse (où les trains sont privatisés), les trains disposent depuis de nombreuses années déjà de ce type de rames. Aux Pays-Bas, ils sont clairement reconnaissables depuis l’extérieur grâce à l’inscription ‘stilte / silence’ sur les vitres. À bord du train, des pictogrammes représentant une personne requérant le silence sont affichés dans les wagons.

Stiltewagon

Fait intéressant : les wagons silencieux sont présents aussi bien en première qu’en seconde classe. Dans les rames à deux étages, ils se trouvent toujours à l’étage supérieur. La raison ? Vous êtes ainsi plus loin des rails et les nuisances sonores sont moindres.

Pas d’amendes, mais des contrôles

Le risque d’amende pour non-respect des règles dans un wagon silencieux est très limité. Il est pourtant possible qu’un contrôleur ou un voyageur vous demande de respecter le silence. Si l’envie de parler est trop forte, il est toujours possible d’aller s’asseoir à un autre endroit dans le train. Le principe d’un wagon silencieux est de prêter davantage attention aux autres voyageurs.

Des wagons silencieux en Belgique ?

En 2005, la possibilité d’avoir des wagons silencieux dans les trains de la SNCB a été brièvement discutée. L’idée a toutefois été rapidement écartée au motif que le bruit dans le train n’était pas le problème le plus important des navetteurs. Avoir des wagons silencieux n’était donc pas une priorité. La question que nous nous posons est de savoir ce qu’il en est aujourd’hui. Et si on se prenait à rêver de trains de ce genre entre Bruxelles et Liège ?

Cet article a-t-il été utile?

Réactions

Laurent Gruber Répondre Edit Delete
1 Oct 2020 — 05:04

Lol.
Quand on voit les sauvages qui prennent le train des fois, on comprend pourquoi ce genre de compartiments n'existera jamais

Publiez une réaction
Edit comment

Réagissez à ce message

Publiez une réaction