Que se passe-t-il avec ma vieille voiture lorsqu’elle part à la casse ?


En 2017, 15 millions de voitures neuves ont été vendues en Europe, et 2018 s’annonce comme une année record pour les ventes de voitures en Belgique, comme annoncé fréquemment après un salon de l’auto prometteur. Toutefois, toute voiture achetée finit un jour à la casse. Que se passe-t-il alors exactement cette vieille voiture ?

Occasion

La plupart des voitures sont naturellement revendues comme voitures d’occasion. Vous hésitez à vendre votre voiture ? Jetez donc un coup d’œil au rapport Mobly pour calculer son prix de vente potentiel.

Exportation de la vieille voiture

Ensuite, une bonne partie des voitures partant à la casse est exportée. Au bout d’un certain temps, les frais de réparation d’une voiture sont trop élevés par rapport à sa valeur vénale. Tout au moins en Europe. C’est pourquoi plus de 250 000 voitures d’occasion quittent chaque année le port d’Anvers pour l’Afrique.

Destruction

Vous ne comptes pas revendre votre vieille voiture ? Dans ce cas, vous pouvez la déposer dans un centre agréé. Celui-ci la démonte entièrement et trie les pièces pouvant être réutilisées ou recyclées. Le reste est détruit. En Belgique, il n’est cependant pas possible de toucher une prime à la casse (sauf chez les revendeurs). Toutefois, les résidents de la zone à émissions réduites de Gant ont jusqu’au 30 septembre 2019 pour demander une prime de mise à la casse. Lisez notre blog sur les voitures au GNC pour en savoir plus sur les zones à émissions réduites.

Recyclage

Une grande partie des voitures partant à la casse est recyclée. L’année dernière, 121 000 voitures ont été recyclées en Belgique, soit un volume 54 fois supérieur à celui de l’Atomium. C’est ce que fait observer Catherine Lenaerts, directrice de Febelauto, organisme de gestion des véhicules partant à la casse en Belgique.