Chers clients, nous travaillons et restons disponibles pour vous. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations

Des taxis volants ? C’est ce que vont proposer Hyundai et Uber


Prendre un taxi, un Uber, on l’a tous fait ! Mais qui peut se vanter d’avoir pris un taxi ? De la science-fiction ? Pas sûre… En effet, le constructeur automobile Hyundai va développer un modèle de taxi volant électrique en collaboration avec la société Uber.

Un réseau de taxis aériens

C’est lors du CES 2020 ( Consumer Electronic Show) que Hyundai a annoncé son partenariat avec Uber dans le but de développer son service de taxis volants. Uber souhaite lancer un réseau de taxis partagés aériens pour 2023. Le constructeur asiatique a présenté un concept d’adav. Il s’agit d’un appareil pouvant décoller et atterrir à la vertical.

Des trajets de 100km à plus de 280km/h

Cet appareil est capable d’emporter quatre passagers pour des trajets d’environ 100 km en volant à plus de 280 km/h. L’appareil utilise «une propulsion électrique distribuée». Il est constitué de plusieurs moteurs à hélices pouvant le garder dans les airs si l’un d’eux a un problème. Ces moteurs plus petits aident aussi à réduire le bruit. Un avantage non négligeable en ville. Malgré sa capacité de vol autonome, un pilote sera présent à bord de l’engin.

Abordables pour tout le monde

Le partenariat est mis en place pour que ces futurs taxis aériens soient «abordables pour tout le monde», a expliqué Jaiwon Shin, le patron de la division mobilité aérienne urbaine de Hyundai. « Nous savons comment produire en masse des véhicules de grande qualité », a-t-il dit lors d’une conférence de presse au CES.

Haute qualité et fiables

Uber pour sa part se chargera du service et de son infrastructure terrestre via Uber Air. L’entreprise espère inaugurer son projet dès 2023.

« Hyundai est notre premier partenaire automobile avec une expérience de la fabrication de voitures particulières à l’échelle mondiale. Nous croyons que Hyundai a le potentiel de construire des véhicules Uber Air à un rythme jamais vu dans l’industrie aérospatiale actuelle. En produisant des avions de haute qualité, fiables et à haut volume pour réduire le coût individuel de chaque trajet »a déclaré Eric Allison, président d’Uber Elevate, la filiale en charge de ce projet.

« En emmenant le transport dans les airs, nous pouvons faire gagner du temps de manière significative à nos passagers », a-t-il ajouté.

La société Uber a annoncé avoir choisi Melbourne, en Australie, en plus de Dallas et Los Angeles aux États-Unis. Ce sont ces villes qui deviendront les premières offrant des vols Uber Air.

Cet article a-t-il été utile?

Publiez une réaction
Edit comment

Publiez la première réaction

Publiez une réaction