Une piste cyclable avec une voie centrale : la voie du futur ?


Allons-nous bientôt retrouver les pistes cyclables avec une voie centrale ? Une première étude démontre qu’une bande centrale a certains effets positifs. Mais quels sont-ils ? Cela va-t-il faciliter la vie des cyclistes ?

Le marquage au sol

L’idée de cette piste viendrait d’une étude réalisée sous la supervision de Royal Haskoning DHV et menée par Marco van der Linde, titulaire d’une maîtrise en sciences de la mobilité. Il s’est penché sur comment la conception d’une piste cyclable influençait la position du cycliste sur la route. Il s’est penché en particulier sur le marquage au sol.

piste cyclable centrale

Différences de comportements

Il a analysé des recherches vidéo antérieures sur les pistes cyclables ainsi que de nouvelles recherches sur les préférences des cyclistes et comment ceux-ci réagissent aux différentes variantes. Il s’est avéré que les cyclistes conduiraient un peu plus à droite si un marquage au sol ou une voie centrale étaient présents.

La différence entre le marquage central au sol et le symbole de la voie de dépassement sur la route est de près de 20 centimètres, selon Marco van der Linde. En supposant que les cyclistes montrent le même comportement dans la direction opposée, il y a potentiellement 40 centimètres d’espace à gagner sur les axes routier. Une possibilité de créer une voie centrale…

piste cyclable

Effet positif sur les dépassements

Mais il a découvert un autre élément favorable dans la présence d’une voie centrale. Les cyclistes semblent mieux estimer l’espace disponible dans diverses situations de circulation. Cela a un effet positif sur les manœuvres de dépassement. En effet, les cyclistes déboîtent plus souvent et facilement dans ce cas de figure.

Par contre, une bande centrale avec une couleur différente crée un effet “barrière”. Les usagers ne savent pas toujours s’ils peuvent rouler dessus.

Van der Linde et Royal Haskoning DHV ne souhaitent pas encore tirer de conclusions trop hâtives. Ils voient les résultats de la recherche davantage comme une première étape ou une étude exploratoire. Le but serait de proposer de nouvelles directives pour la conception de piste cyclable.

Néanmoins, le rapport contient déjà quelques suggestions concrètes. Compte tenu de l’espace requis pour une piste à deux voies, il n’est pas possible d’envisager des voies centrales si la largeur de chaussée est inférieure à 4,4 mètres. L’utilisation d’une telle bande sur des routes plus étroites que 4,4 mètres entraînerait des voies cyclables plus étroites. Ce qui pourrait, dans certains cas, diminuer la sécurité des usagers.

Même si ce genre d’infrastructures vous permet de faire de longs trajets et de rouler plus vite, on évite les excès de vitesse en 2 roues.

Cet article a-t-il été utile?

Publiez une réaction
Edit comment

Publiez la première réaction

Publiez une réaction