9 mai 2019 7 min Nouvelle mobilité

Opter pour une voiture électrique ? C’est simple comme bonjour !

par Mira Hoeven

Le passage à l’électrique pour l’ensemble du parc automobile n’est pas encore pour demain. Beaucoup ressentent un sentiment appelé « anxiété de l’autonomie » (la peur de tomber en panne) et sous-estiment le prix d’achat. Pour Erik Jaeken, les dés sont jetés : il a échangé son Opel Insigna contre une Tesla. Des regrets ? Certainement pas !

Depuis son plus jeune âge, Erik est passionné d’automobiles. Il suit les évolutions du paysage électrique depuis quelques années déjà. « En tant que fan d’Elon Musk, je m’intéresse depuis plusieurs années à la marque Tesla. Et comme la Tesla Model 3 était plus abordable que les autres modèles, j’ai décidé de sauter le pas. »

voiture électrique

« Le prix élevé des voitures électriques représente encore et toujours le plus grand obstacle pour les automobilistes. Souvent, pour un budget identique, vous pouvez acquérir une très bonne voiture à moteur diesel ou essence. Toutefois, je suis convaincu que la tendance va changer dans les années à venir.

L’anxiété de l’autonomie est également un frein pour beaucoup. Ma Tesla est pourvue d’une batterie Long Range, ou grande autonomie, qui me permet de parcourir 450 km. Cela me convient tout à fait, car je ne dois jamais effectuer de longs trajets. D’autres penseront que c’est insuffisant. Il faut surtout être efficace et penser parking = chargement ».

Moins cher à l’usage

« Pour ma Tesla, j’ai reçu une prime de 2 500 euros des pouvoirs publics. En plus, je n’ai aucune taxe de circulation ou taxe d’immatriculation à payer. D’autres voitures électriques plus abordables permettent d’obtenir une prime allant jusqu’à 4 000 euros. Faites aussi le calcul de ce que vous coûte le fait de recharger votre voiture électrique. Quand je fais ça la nuit à la maison, cela me revient 3 fois moins cher que de faire le plein de diesel.

Évidemment, brancher ma voiture sur une prise de courant classique ne permet pas de la recharger rapidement. Comptez 10 heures pour 160 km d’autonomie. Le but est d’investir dans un chargeur domestique de 11 kW qui permet de recharger complètement la batterie de ma Tesla en 8 heures. Je peux la brancher le soir et prendre la route le lendemain matin avec une batterie pleine.»

Besoin de plus de bornes de chargement

« De manière générale, le nombre de bornes de chargement est trop limité : sur les 10 000 bornes actives, environ la moitié se trouve sur des terrains industriels. Dans les endroits fréquentés, comme les centres-villes, il n’y a parfois qu’un seul emplacement. C’est simplement insuffisant.

En plus, les informations ne sont pas toujours disponibles. La Tesla est fort heureusement équipée d’un bon système de navigation affichant toutes les bornes de chargement. Celui qui veut faire le tour de l’Europe avec sa voiture électrique doit quand même se préparer.

Avant tout, il faut tenir compte des cartes de chargement. En effet, toutes les bornes n’offrent pas la possibilité de payer par carte. Vous pouvez demander une carte EV-Pass avant de partir par exemple, mais cela coûte généralement assez cher. Seuls les Superchargeurs de Tesla sont les mêmes partout et accessibles à tout moment. Actuellement, seules les Tesla peuvent y recharger leur batterie. Mais cela pourrait changer à l’avenir. »

« Les Superchargeurs de Tesla permettent d’effectuer de longs trajets sans trop de difficultés. Il faut environ 35 minutes pour passer de 10 à 60 % de charge, et 60 minutes pour recharger complètement la batterie. (Tesla conseille de charger à 90 % pour ne pas endommager la batterie.)

Vous pouvez profiter de ce temps-là pour aller aux toilettes, boire un café ou casser la croûte. C’est finalement la même chose que lorsque vous faites le plein. Si vous ne conduisez pas de Tesla, mais que vous roulez à l’électrique, comptez 1 à 4 heures pour la charge, en fonction de la borne utilisée. Évidemment, cela vous ralentit dans votre progression. »

La carte ci-dessous montre les Superchargeurs présents en Belgique:

elektrisch

Un mode de vie différent

« Opter pour l’électrique concerne bien plus que la seule voiture. À la maison, je dois également faire les adaptations nécessaires. Ainsi, à l’avenir, je veux installer une batterie à la maison et des panneaux solaires. La batterie sera rechargée en journée grâce aux panneaux solaires.

La nuit, je n’aurai qu’à charger la batterie de ma voiture avec l’énergie de la batterie installée à la maison. 100 % écologique et complètement indépendant du réseau électrique. »

« Conduire une voiture électrique procure une sensation totalement différente. Avec le mode Advanced autopilot, ma Tesla roule en pilotage automatique. Le moteur ne vrombit pas, ce qui rend la conduite plus agréable et plus silencieuse. Je n’ai pas regretté mon achat une seule seconde. Mon niveau de stress a diminué et mon confort s’est fortement amélioré. »

Partagez l'article sur
Restez au courant

Articles Similaires

13 décembre 2018

Les rétroviseurs appartiendront-ils bientôt au passé ?

par Mira Hoeven

La BMW i8 n’a pas de rétroviseurs, mais de petites caméras intelligentes de chaque côté de la voiture. Et le…

Plus d'infos
9 mai 2018

Mobly Go rayonne dans l'Appstore. Le PDG de Mobly rayonne quant à lui de fierté.

par Yasmin van de Werf

Si l’on demande à Gerrit Nollet, PDG de Mobly, comment il se sent au lendemain du lancement de…

Plus d'infos
5 octobre 2018

Le diesel devient B7. Voici les nouveaux noms des carburants

par Mira Hoeven

À partir du 12 octobre, les appellations des carburants diesel et essence seront harmonisées pour tous les Européens.

Plus d'infos