Les meilleures et les pires villes pour les automobilistes


Nous passons beaucoup de temps dans notre voiture. Combien de fois n’avons-nous pas maudit Bruxelles à l’heure de pointe pour ses interminables bouchons. Saviez-vous qu’il y a bien pire que notre capitale…? Le site français Mister Auto a effectué un classement des meilleures et des pires villes pour les automobilistes.

15 facteurs déterminants

Le site s’est basé sur 15 facteurs dont les embouteillages, la qualité des routes, les taxes de circulation, la qualité des transports en commun, le coût du carburant ou la pollution de l’air pour évaluer les infrastructures d’une ville. La note finale de chaque ville a été déterminée en calculant la somme de la moyenne pondérée des différents critères. Elle a été arrondie afin d’obtenir un résultat entre 1 et 100.

mobilité hurbaine

Le Canada, un paradis routier ?

Le meilleur élève de cette étude est le Canada. Selon Mister Auto, c’est à Calgary, au Canada que les conditions sont les meilleures pour circuler en voiture. Cette ville canadienne obtient la note finale de 100 avec une excellente qualité des routes. Elle comporte très peu d’embouteillage une très bonne qualité de l’air, un taux de violence routière très bas. Le coût du stationnement et du carburant y sont exceptionnellement bas. Calgary est suivie de près par la ville de Dubai aux Émirats arabes unis et Ottawa se situant également au Canada.

mobilité urbaine

Parking à New-York : 35 euros pour 2h

Pour certaines villes les chiffres peuvent faire bondir. Si vous n’avez pas froid aux yeux, passez par Oulan-Bator en Mongolie, championne de la discipline “violence routière”. Vous voyagez toujours en voiture ? Evitez la ville de New-York ! Il s’agit de la ville la plus chère au niveau parking avec un prix de 35 € pour 2h.

 

mobilité urbaine

Amérique du Sud et Asie

En queue de classement, on retrouve l’Amérique du Sud et l’Asie. Évitez les déplacements en voitures à Sao Paulo au Brésil ou Bogota en Colombie. L’état des routes est très moyen et le taux de mortalité routière alarmant.

Les plus mauvais élèves sont respectivement Kolkata (anciennement Calcutta) en Inde, Oulan-Bator et Mumbai (anciennement Bombay) également en Inde. D’ailleurs, il s’agit de la ville la plus embouteillée du classement. Les véhicules y sont vieux et la qualité de l’air est médiocre. La violence routière n’est pas loin des 100% et le prix du carburant y est exorbitant.

mobilité urbaine

Les seules villes belges à avoir été analysées, Anvers et Bruxelles ne brillent pas dans ce classement. En effet, elles se positionnent respectivement en 55e place et 68e place.

 

Cet article a-t-il été utile?

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas été utile