Le Belge paie trop pour l’assistance dépannage


Une étude de marché récente de Profacts réalisée pour le compte de Mobly révèle des chiffres étonnants. 7 Belges sur 10 ont une assistance dépannage pour leur voiture, 58 % d’entre eux n’y ont jamais eu recours. Une plus grande flexibilité est-elle requise ? Si cela dépend de Mobly, on ne paie pour l’assistance dépannage que si l’on en a besoin.

l'assistance dépannage

7 Belges sur 10 ont une assistance dépannage. C’est beaucoup. Mais quelle en est la raison ? 34 % veulent essentiellement pouvoir prendre la route le cœur tranquille et déclarent prendre une assistance dépannage La raison principale pour laquelle certains n’ont pas d’assistance est qu’ils parcourent trop peu de kilomètres (33 %).

l'assistance dépannage

Une habitude comme une autre

En moyenne, les Belges ont une assistance dépannage depuis 7,5 ans. Mais quelques-uns (26 %) l’ont déjà depuis plus de 10 ans. Fait étonnant : 7 % ne savent même plus combien ils paient pour cette assistance, même si un abonnement coûte entre 60 et 180 euros.  L’assistance dépannage est bien entrée dans les mœurs, c’est évident. Mais la question est : combien de personnes font-elles ce choix de manière vraiment réfléchie ?

l'assistance dépannage

Pourquoi payer pour un dépannage si l’on n’a jamais de panne ?

Le chiffre le plus étonnant peut-être : 58 % paient pour une assistance dépannage et n’ont jamais eu de panne. Par ailleurs, 19 % ont connu 1 panne, et 21 % plusieurs. La plupart (34 %) ont été immobilisés par une batterie déchargée ou un problème de démarrage. On peut bien entendu s’interroger sur l’importance du risque de panne, mais le fait que 6 personnes sur 10 n’ont jamais eu de panne est d’une certaine manière révélateur de la (non) nécessité d’un abonnement.

l’assistance dépannage

MOBLY veut ne faire payer les conducteurs que s’ils ont une panne

La start-up anversoise Mobly permet aux conducteurs de faire un choix et propose une autre solution : ne payer pour une assistance dépannage que si – et uniquement si – l’on en a besoin. Ce qui signifie que l’on paie par panne, et non par an. Avec l’appli Mobly Go, on paie d’un simple clic lorsque l’on se trouve sur la bande des pneus crevés. 20.000 personnes ont déjà installé l’appli et optent ainsi pour une assistance dépannage sans abonnement.