Dans cette ville allemande, le cycliste, le piéton et le tram sont rois


Avec 400 kilomètres de pistes cyclables et deux fois plus de vélos que de voitures, Fribourg est un véritable paradis pour les cyclistes. Cette ville médiévale et l’une des villes les plus durables au monde et il y fait vraiment bon vivre. Fribourg-en-Brisgau se trouve au sud-ouest de l’Allemagne, au cœur des montagnes vertes de la Forêt-Noire. Située à proximité des frontières française et suisse, elle accueille quelque 230 000 habitants.

Une conception urbaine avant-gardiste

Le plan de la ville de Fribourg remonte à la période d’après-guerre. Au moment de la reconstruction, de nombreuses villes allemandes ont opté pour la modernisation, tout en privilégiant la voiture comme mode de déplacement. Fribourg a quant à elle fait le choix de se focaliser sur les transports publics : les rues ont été élargies afin de laisser la place aux trams, aux pistes cyclables et aux zones piétonnes.

Freiburg-im-Breisgau

En 1969 déjà, la politique en matière de transport urbain était axée sur des modes de transport respectueux de l’environnement. On dénombre également dans la ville de très nombreux ponts et tunnels. Il y a donc moins de feux de signalisation et les cyclistes peuvent se déplacer plus rapidement.

Piste cyclable prioritaire FR1

La FR 1 est une véloroute qui est empruntée quotidiennement par près de 15 000 cyclistes, sur une distance de 10 km. Cet itinéraire est à la fois agréable, rapide et sûr : dans pratiquement toute la ville, le cycliste a priorité. Grâce à ce type de piste, la plupart des quartiers de la ville sont accessibles en vélo en 15 à 20 minutes.

FR1

Seuls quelques passages piétons ou routes reliant des quartiers se trouvent sur son chemin. Dans cette ville, les différents usagers de la route cohabitent sans difficulté. La piste cyclable longe une partie de la Dreisam, une rivière qui fait partie d’un projet de « naturation » : grâce à un dédoublement de l’écoulement de la rivière sur la rive droite, les populations d’oiseaux et d’insectes sont amenées à augmenter.

Le pont Wiwili et un parking à vélos révolutionnaire

Wiwilibrug© Civitas

À l’est du centre-ville, au niveau de la gare centrale, se trouve un superbe pont réservé aux piétons et aux cyclistes. L’endroit est très fréquenté, car c’est aussi un véritable carrefour pour les bus, trams et trains. Un compteur installé à l’extrémité du pont enregistre quotidiennement (et annuellement) le nombre de cyclistes.

Le parking à vélos de la gare de Fribourg surprend par sa forme cylindrique. Fait encore plus étonnant : près de 1 000 vélos peuvent y être stationnés en toute sécurité. Dans le bâtiment, il est aussi possible de réserver une promenade à vélo ou de louer un vélo. Sur la terrasse installée sur le toit, vous pouvez vous restaurer et boire un verre tout en profitant de la vue. Il y a également un atelier pour effectuer des (petites) réparations.

Fietsenstalling©Flickr

La durabilité en ligne de mire

En matière de durabilité et de la conservation des espaces verts, Fribourg adopte une attitude avant-gardiste. Où que vous vous trouviez dans la ville, vous pouvez toujours voir les montagnes et les moulins des environs Les panneaux solaires sont aussi omniprésents. Les habitants de Fribourg ont également pour habitude de consommer des produits locaux en provenance de la région. De nombreux produits sont écologiques, car la ville est membre du collectif allemand « Bio-Städte » (« villes biologiques ») dont l’objectif est de promouvoir l’agriculture biologique.

EN LIRE PLUS

Woven City : la ville du futur de Toyota

Une métropole chinoise plus silencieuse grâce aux bus électriques

Cet article a-t-il été utile?

Publiez une réaction
Edit comment

Publiez la première réaction

Publiez une réaction