Feu vert pour le « Carré vert »


Le « Carré vert » ou « Vert intégral » était, à l’origine, un projet-pilote mis en place à Anvers. Cette nouvelle règle du Code de la route vient d’être officiellement validée par la loi.

Les projets-pilotes en matière de sécurité routière ont le vent en poupe, et nous ne pouvons que saluer la tendance. Éviter à tout prix les conflits de circulation entre les véhicules motorisés et les piétons/cyclistes est une priorité.

vierkant groen

Avec le système du « Carré vert », tous les piétons et cyclistes d’un même carrefour peuvent traverser au vert simultanément. Les autres utilisateurs à bord de véhicules motorisés comme des voitures et des camions doivent, quant à eux, patienter au rouge.

On évite ainsi un conflit entre les usagers de la route considérés comme vulnérables et ceux à bord de véhicules lourds. Les carrefours où ce système est appliqué sont munis de feux de signalisation représentant la silhouette d’un cycliste ou d’un piéton entouré de flèches.

Avantageux, mais pas que…

Lorsque les voitures ont le feu vert dans une direction, c’est ensuite au tour des cyclistes. Les voitures dans la direction opposée peuvent ensuite passer au vert, suivies à nouveau par les vélos. En résumé, les voitures doivent attendre plus longtemps :

Une autre possibilité est de ne pas équiper le carrefour d’un carré vert entre les deux voies de circulation. Normalement – et en toute logique – le trafic est amélioré pour les voitures. En revanche, le cycliste doit patienter plus longtemps au rouge. Cela a à nouveau des conséquences sur la sécurité, car il y a un risque plus élevé que les cyclistes soient tentés de traverser au rouge. Le système ci-dessous est celui qui est le plus avantageux pour tous les usagers de la route. Voilà comment il se présente :

« Effet tâche d’huile »

Cette règle de circulation étant valable uniquement pour certains carrefours, la situation peut prêter à confusion. Dans un carré vert, les cyclistes peuvent, en principe, traverser le carrefour en diagonale. Il existe donc un risque qu’ils en fassent de même aux carrefours ne disposant pas du carré vert, avec pour conséquence des collisions entre eux.

Un tel « effet tâche d’huile » n’est pas inconcevable lors de la mise en application de nouvelles règles de circulation. Le concept de « tourner à droite quand le feu est rouge pour les cyclistes » est également perturbant. Et il peut aussi s’avérer dangereux.

Autres propositions de loi approuvées

La législation modifie la vitesse des nouveaux véhicules à propulsion humaine et la fait passer à 25 km/h. Elle était auparavant de 18 km/h, soit une différence de taille par rapport à la vitesse des cyclistes.

Dans les rues à sens uniques, les vélos cargos peuvent désormais rouler dans la direction opposée eux aussi. Les règles de circulation qui s’appliquent à ces vélos sont maintenant alignées sur celles des vélos classiques.