En route avec le mal des transports


Vous devenez vert après 3 virages, ou vous avez un passager dont c’est le cas ? Avec nos trucs pour lutter contre le mal des transports, vous avez toutes les chances de rester propres et au sec dans la voiture. Expérimentez-les !

Qu’est-ce qui provoque le mal des transports ?

Lorsque vous vous déplacez (en voiture, en bateau, en avion…), vos yeux et votre organe de l’équilibre reçoivent des signaux contradictoires à traiter. Conséquence : votre cerveau est perturbé et si vous êtes sensible au mal des transports, votre estomac se retourne. Les enfants entre 2 et 10 ans surtout en souffrent, parce que leur organe de l’équilibre est encore en plein développement.

 

Adaptez votre comportement en voiture

Faites en sorte que vos yeux enregistrent au maximum les mêmes mouvements que votre corps :

  • Roulez à vitesse constante si c’est possible : changez les vitesses en douceur, accélérez progressivement, ne dépassez pas trop…
  • Placez le siège de votre enfant souffrant du mal des transports à l’avant, afin qu’il puisse regarder à travers le pare-brise. Vérifiez d’abord que le siège peut être placé à l’avant et désactivez l’airbag.
  • Veillez à ce qu’il ne fasse pas trop chaud dans la voiture et ouvrez une fenêtre pour la ventilation.
  • Laissez les estomacs sensibles se dégourdir régulièrement les jambes.
  • Mangez léger avant de partir, et consommez des légumes, des fruits ou des galettes de riz en cours de route. Pas de snacks gras, de bonbons ou de sodas.
  • Et surtout… ne lisez pas !

 

Sur la liste des courses

  • Une bande antistatique est efficace contre les décharges électriques, mais aussi contre le mal des transports.
  • Le gingembre est connu comme un remède naturel efficace contre les nausées. Grignotez une carotte, emportez une thermos de tisane au gingembre ou sucez une pastille au gingembre (disponible en pharmacie).
  • Une bandelette d’acupression, comme par exemple la SeaBand, combattrait les nausées en exerçant une légère pression à l’intérieur des poignets.

Conseils de grand-mère

Il faut bien l’admettre, certains des conseils ci-dessous fonctionnent surtout sur les zygomatiques, mais ils peuvent avoir des effets sur l’estomac aussi, peut-être. S’ils ne vous font pas du bien, ils ne vous feront pas de mal en tout cas !

  • Mettez un sparadrap derrière chaque oreille, sur l’os appelé le rocher (où se situe l’organe de l’équilibre).
  • Collez un peu de persil sur votre poitrine ou mettez-en dans votre soutien-gorge.
  • Pendant le trajet, tenez une demi-pomme dans chaque main, avec la partie découpée contre votre paume.
  • Mettez un morceau d’ouate dans l’une de votre oreille : la droite pour les gauchers, et inversement.

Sur la route, vous n’êtes jamais à l’abri d’un problème. Pensez par exemple aux pannes.

Vous avez un souci sur la route quand vous êtes à l’étranger ? Attendez-vous à devoir payer cher pour faire dépanner votre voiture. En plus, vous perdez du temps à devoir chercher un service d’assistance sur place qui voudra bien vous sortir de votre galère… Pensez donc à souscrire une assistance dépannage à l’étranger avant de partir. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

Cet article a-t-il été utile?

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas été utile