Chers clients, nous travaillons et restons disponibles pour vous. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations

Quels sont vos droits lors d’un contrôle d’alcoolémie ?


Le mois de janvier rime avec festivités, repas de famille et sorties en tous genres. C’est une période de l’année où il ne faut pas oublier son BOB ! En effet, les contrôles d’alcoolémie se multiplient pour renforcer la sécurité de nos routes. Mais concrètement, comment se passe un contrôle d’alcoolémie et quels sont vos droits lors de ce type de contrôle ?

Comment se passe un contrôle d’alcoolémie?

Tout d’abord, le contrôle débute avec un test d’haleine pour lequel la police vous fera souffler dans un petit appareil. S’il affiche le S de ‘safe’ vous pouvez reprendre la route. Par contre, si le A de ‘alarme’ ou P de ‘positif’ s’affiche vous serez soumis à une analyse d’haleine. Celle-ci indique le taux d’alcool exact dans votre corps.

alcool volant
Le quart d’heure d’attente

Lors du contrôle, vous avez le droit de demander un délai d’un quart d’heure avant de souffler dans l’alcootest. Attention, vous ne pouvez par contre pas refuser le test d’haleine. C’est obligatoire. Si vous le souhaitez, vous pouvez demander un second test. Il vous est aussi possible d’attendre 15 minutes avant de souffler à nouveau. De plus la police doit également vous informer que vous avez droit à une deuxième analyse d’haleine. Si les résultats des deux analyses d’haleine sont très différents, une troisième analyse peut même être effectuée.

Sachez-le: votre foie a besoin de plus de 90 minutes pour éliminer 1 verre d’alcool. Il n’existe aucun moyen d’accélérer ce processus. Le risque de souffler positif après quelques heures de sommeil suivant une grosse soirée est donc réel.

Prise de sang

Si les analyses d’haleine indiquent que le taux d’alcoolémie dépasse les 0,8 promille dans votre sang, il est possible de demander une prise de sang. Gardez à l’esprit que vous devrez payer les frais de la prise de sang si celle-ci confirme l’infraction. La prise de sang se fait automatiquement si le test d’haleine ou l’analyse d’haleine sont impossibles.

Soyez prudent quand vous prenez le volant et désignez toujours votre BOB pour éviter une amende ou pire… un accident !

Cet article a-t-il été utile?

Publiez une réaction
Edit comment

Publiez la première réaction

Publiez une réaction