Quels sont vos droits lors d’un contrôle d’alcoolémie ?


Vous avez certainement déjà connu cette situation : vous êtes à une soirée bien arrosée en famille ou entre amis : les verres d’alcool s’enchaînent, et vous devez choisir (à l’avance bien sûr) la personne qui fera BOB et restera sobre, pour accompagner tout le monde chez lui en toute sécurité. Boire ou conduire : il faut choisir !

En effet, vous avez tout à fait raison ! Les contrôles d’alcoolémie se multiplient pour renforcer la sécurité sur nos routes belges. Et il serait dommage de se voir imposer une amende, ou un retrait de permis de conduire, n’est-ce pas ?

Mais concrètement, comment se passe un contrôle d’alcoolémie ? Quels sont vos droits lors de ce type de contrôle ? On vous explique tout ce que vous devez savoir dans cet article :

Comment se passe un contrôle d’alcoolémie ?

Vous roulez sur une nationale ou même sur une petite route de votre quartier, et un policier vous fait arrêter sur le côté pour effectuer un contrôle d’alcoolémie.

Tout d’abord, il vous demande de passer un test d’haleine, un alcootest, pour lequel vous devez souffler dans un petit appareil appelé éthylomètre. L’air expiré donne les résultats suivants :

  • Si vous voyez s’afficher le « S » de « safe », vous pouvez reprendre la route sans aucun souci !
  • Cependant, si le « A » de « alarme » ou « P » de « positif » s’affiche, vous serez soumis(e) à une analyse supplémentaire. Celle-ci indique la quantité exacte d’alcool dans votre corps.

alcool volant

Le quart d’heure d’attente lors de l’alcootest : un droit

Lorsqu’on vous demande de passer un test d’alcoolémie, vous avez le droit de demander un délai d’un quart d’heure avant de souffler dans l’éthylomètre.

Attention, vous ne pouvez toutefois pas refuser le test d’haleine. C’est obligatoire. Si vous le souhaitez, vous pouvez également demander un second test. Il vous est possible d’attendre 15 minutes avant de souffler à nouveau.

Il est également bon de savoir que la police doit obligatoirement vous informer que vous avez droit à une deuxième analyse d’haleine via l’éthylomètre. Si les résultats des deux analyses d’haleine sont très différents, une troisième analyse peut même être effectuée.

Sachez-le : votre foie a besoin de plus de 90 minutes pour éliminer 1 verre d’alcool. Il n’existe aucun moyen d’accélérer ce processus. Le risque de souffler positif après quelques heures de sommeil suivant une grosse soirée est donc bien réel. Pensez-y avant de prendre le volant ! Évitez également de consommer du café, car ce dernier prolonge les effets de l’alcool.

Vous pouvez demander une prise de sang

Si les analyses d’haleine du contrôle d’alcool indiquent que le taux d’alcoolémie dépasse les 0,8 g/litre de sang, vous avez également la possibilité de demander une prise de sang aux policiers pour obtenir une preuve incontestable.

Gardez à l’esprit que vous devrez payer les frais de la prise de sang si celle-ci confirme l’infraction. LLa prise de sang se fait automatiquement si l’analyse d’haleine est impossible.

Soyez prudent(e) lorsque vous prenez le volant suite à une soirée un peu trop arrosée, ou après avoir bu quelques verres de champagne lors d’un événement spécial ! La solution optimale reste de toujours désigner votre BOB pour éviter une amende, un retrait de permis de conduire, ou pire… un accident !

En savoir plus: Gsm au guidon, alcool,… toutes ces infractions que vous risquez à vélo

Cet article a-t-il été utile?

Publiez une réaction
Edit comment

Publiez la première réaction

Publiez une réaction