Devez-vous assurer votre trottinette ou vélo électrique ?


Les vélos et trottinettes électriques, ainsi que les hoverboards sont très populaires. Aussi bien à la campagne que dans des milieux plus urbains, vous voyez apparaître de plus en plus de nouveaux moyens de transport. Mais que se passe-t-il si vous avez un accident avec ?

Il n’y a pas si longtemps, un jeune homme a perdu la vie à cause d’un vélo à assistance électrique. Ces vélos peuvent rouler jusqu’à 45 km/h et être mortellement dangereux. C’est pareil pour les hoverboards : une enquête récente a démontré qu’un utilisateur sur 10 a déjà subi un accident avec ce moyen de transport.

Lorsque vous roulez avec votre vélo, trottinette ou hoverboard, vous devez non seulement être prudent(e), porter un casque et une veste fluo, mais il est aussi très important d’être en ordre avec votre assurance, au cas où. Vous vous posez certainement cette question : quelle police d’assurance va avec quel objet électrique ?

trottinette électrique

Est-ce que votre assurance familiale suffit ? Ou devez-vous souscrire une assurance responsabilité civile supplémentaire ? Et qu’en est-il des options, comme l’assurance conducteur ?

Une assurance supplémentaire n’est pas toujours nécessaire

Concrètement : il y a en fait deux éléments qui déterminent de quelle assurance vous avez besoin : Est-ce que votre vélo électrique, trottinette, hoverboard… roule de lui-même ?

Vous n’avez pas toujours besoin de pédaler ou de le pousser pour qu’il avance ? Dans ce cas, vous aurez besoin de souscrire une assurance responsabilité civile supplémentaire. S’il s’agit juste d’un support lorsque vous pédalez, ce n’est pas nécessaire.

La vitesse maximale est un autre point important. Surtout pour ce qui concerne les hoverboards et les trottinettes. Vous ne pouvez jamais rouler à plus de 25 km/h ? Alors une assurance familiale est suffisante pour vous couvrir. Vérifiez bien ce que votre police d’assurance couvre pour les moyens de transport électriques :

vélo électrique

Il y a tout de même un problème important avec ces assurances

Elles couvrent seulement les dégâts matériels et corporels que vous occasionnez à des tiers. Mais vous ne pouvez jamais compter dessus pour vos propres blessures, si vous êtes en faute. Comparez avec l’assurance responsabilité civile de votre voiture : vous avez besoin d’une assurance conducteur supplémentaire pour payer vos factures, lorsque vous séjournez à l’hôpital par exemple.

Un accident arrive plus vite que vous ne l’imaginez. Surtout parce que la vitesse d’un vélo électrique est souvent plus élevée que lorsque vous devez pédaler vous-même. Une vitesse mal gérée lors d’un tournant, et vous pouvez vous retrouver avec des frais de soins et d’hospitalisation.

Faut-il alors opter pour une police d’assurance supplémentaire ? C’est une solution. Mais il existe aussi une assurance auto payée par km, qui est en réalité une assurance mobilité complète. Elle couvre également vos propres dégâts corporels occasionnés lors d’une escapade avec votre vélo électrique, votre trottinette ou votre hoverboard. Et ceci est valable pour chaque moyen de transport : même le bus ou le train !