Convertir la puissance kW en ch d’une voiture : comment procéder ?


L’expression de la puissance du moteur d’une voiture en ch ou chevaux-vapeur est largement répandue. Depuis 1978, les constructeurs automobiles sont toutefois légalement tenus d’indiquer la puissance en kW ou kilowatt. Il s’avère donc utile de savoir convertir les kW en ch. Nous vous indiquons ci-dessous comment faire la conversion et vous expliquons les deux mesures.

Il est possible que vous attachiez de l’importance à la puissance du moteur au moment d’acheter une nouvelle voiture. Si vous prévoyez d’y atteler une remorque ou une caravane par exemple, le moteur doit afficher suffisamment de ch pour pouvoir la tracter. Dans ce cas précis, la conversion des kW en ch est particulièrement intéressante. Si vous privilégiez la vitesse, vous pouvez aussi vous attarder sur l’accélération de 0 à 100 km/h en plus du nombre de chevaux-vapeur. Cette donnée indique le nombre de secondes nécessaires pour que la voiture accélère de 0 à 100 kilomètres par heure. Le nombre de chevaux-vapeur nécessaires pour votre voiture dépend de l’usage que vous souhaitez en faire.

Quelle est la formule pour convertir les kW en ch ?

Multipliez la puissance en kW par 1,362. Le chiffre obtenu correspond à la puissance du moteur en chevaux-vapeur (ch). 1 kW correspond à 1,362 ch. Vous souhaitez convertir des ch en kW ? Faites le calcul inverse et divisez le chiffre par 1,362. En principe, la puissance du moteur doit uniquement être exprimée en ch si la mention des kW est présente. Prenons un exemple : si le moteur de votre voiture a une puissance de 100 kW, cela correspond à 136 ch.

Cela peut cependant porter à confusion dans de nombreux pays. On pense souvent que ch (chevaux-vapeur) est une traduction littérale du terme anglais horsepower. Cependant, il n’en est rien. Les chevaux-vapeur et horsepower ne sont pas des valeurs équivalentes. 1 ch est égal à 0,98632 HP. Là encore, il faut utiliser une formule pour faire la conversion. Les systèmes néerlandais (pk – paardenkracht) et allemand (PS – Pferdestärke) sont alignés sur le modèle français de cheval-vapeur. Il ne s’agit donc pas d’une expression de la force, mais bien de la puissance. L’unité « cheval-vapeur » est un ancien terme qui fait référence à la puissance fournie par un cheval de trait.

Conversion des ch en kW : intéressant sur le plan fiscal

Pour effectuer les calculs fiscaux, la puissance doit toujours être exprimée en kW. Lorsque vous achetez une voiture, vous devez payer certaines taxes en plus du prix d’achat. En plus de la TVA, vous devez aussi vous acquitter de la taxe de mise en circulation (TMC) et de la taxe annuelle de circulation. La TMC est calculée sur la base de caractéristiques environnementales : type de carburant, norme Euro, filtre à particules et émissions de CO2 et de particules fines. La taxe annuelle de circulation est quant à elle calculée en fonction de différents éléments, dont la puissance de votre voiture.

Pour effectuer ces calculs fiscaux, la puissance doit cependant toujours être exprimée en kW. On utilise de manière générale la dénomination « cheval fiscal ». La conversion des ch en kW est également utile si la voiture que vous avez en vue n’affiche qu’une puissance exprimée en chevaux-vapeur. Il faut savoir que plus le moteur est puissant, plus le montant des taxes est élevé.

La puissance de votre voiture influence également le prix de votre prime d’assurance auto. Le risque d’accident est en effet plus important pour les voitures plus puissantes. Comme elles sont aussi généralement plus rapides, le choc en cas d’accident est plus important. La prime de votre assurance augmente lorsque le nombre de kW est plus élevé. En tant que jeune chauffeur, il se peut qu’un assureur refuse de vous proposer une police d’assurance si vous souhaitez une voiture dont la puissance du moteur est (trop) élevée. Là encore, la puissance est toujours exprimée en kW. Pensez alors à faire la conversion des ch en kW pour calculer votre prime.

Cet article a-t-il été utile?

Publiez une réaction
Edit comment

Publiez la première réaction

Publiez une réaction