Bientôt une boîte noire dans nos véhicules ?


Les nouveaux modèles de voiture devraient être équipés d’une boîte noire comme celles présentes dans les avions. Dès 2020, la Commission européenne imposera ce système sur tous les véhicules neufs.

Si vous souhaitez acquérir une nouvelle voiture l’année prochaine, elle comportera très certainement une petite nouveauté. Le nom de cette boîte noire ? Un peu impersonnel: OBFCM pour « On-Board Fuel Consumption Meter ».

véhicule

Données de consommation

Le but est de récolter les données de consommation réelle afin de les comparer avec celles des cycles d’homologation cités par les constructeurs. Ceux-ci doivent en effet garantir l’exactitude des données avec une marge d’erreur de plus ou moins 5 %.

Le programme enregistrera également la consommation d’énergie des voitures électriques ou hybrides. Une façon de mesurer la distance parcourue depuis la mise en circulation du véhicule, le débit de carburant, la vitesse du véhicule… Il devrait être conjugué avec l’installation d’un limiteur de vitesse et permettrait de sauver 25 mille vies.

Fini la triche

Ce type d’appareillage équipe déjà bon nombre de voitures. En effet, ce n’est rien d’autre que l’indicateur de consommation disponible sur quasi tous les tableaux de bord. Il permet aux utilisateurs de connaître les besoins en carburant de leur véhicule.

Cette récolte d’information sur la consommation sera une façon de vérifier la fiabilité du voiture. En effet, il est facile pour un constructeur de faire transparaître une consommation plutôt avantageuse afin de prouver ses mérites énergétiques. Désormais, les constructeurs automobiles devront faire attention à la triche !

véhicules

Vie privée ?

Ce projet remue quelques interrogations au niveau de la vie privée. Des questions ne posent en ce qui concerne l’utilisation des données personnelles des automobilistes. Certains d’entres eux craignent que les assureurs puissent accéder aux informations de la boîte noire. Ils pourraient, de cette manière, s’en servir à bon ou mauvais escient afin de fixer les primes d’assurance.

On parle pourtant d’un transfert anonyme de données pour ne pas pénaliser le conducteur. Certains s’enflamment en évoquant l’introduction d’une taxe annuelle au kilomètre parcouru, voire directement liée à la consommation de carburant ainsi qu’aux émissions de CO2.

Cet article a-t-il été utile?

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas été utile