Pourquoi je n’irais pas au ski avec ma voiture électrique


Comme beaucoup, nous partons à la montagne en janvier. Au départ il était évident que nous irions en Tesla. Economiquement parlant c’était indiscutable. Puis vint les doutes et les questions… Est-ce une bonne idée de parcourir autant de kilomètres et attaquer les cols enneigés avec notre voiture électrique ?

Trouver des bornes de recharge

Première inquiétude: trouver des bornes de recharge sur la route mais aussi à destination. Comme la batterie électrique se vide plus rapidement, il faut envisager de faire plus de pauses recharge ou d’adapter sa conduite. Préparez votre voyage et renseignez-vous sur les points de recharges sur place. Même à la montagne, il n’est pas impossible de recharger sa voiture électrique. Il y a des bornes éparpillées dans le paysage montagnard et les différentes stations de ski. Voici les possibilités de recharge dans les grands domaines skiables :

bornes de recharges station ski

Si vous possédez une Tesla, vous pouvez préparer votre trajet sur leur site internet ou directement dans l ‘application google maps installée dans la voiture.

tesla carte

La batterie: le maillon faible ?

Une voiture électrique peut perdre de 10% à 50% d’autonomie en hiver. Cette perte d‘autonomie dépend d’une multitudes de facteurs: la température extérieure, la manière de conduire (accélération, vitesse élevée) et l’usage (trop) intensif du chauffage. Cette perte d’autonomie dépend donc également du conducteur.

La plupart des véhicules électriques sont équipés de batteries à lithium-ion, qui fonctionnent de façon optimale entre 0 et 35 °C. Lorsqu’il fait trop froid, les électrons Li+ perdent de leur mobilité dans l’électrolyte. Il en résulte une perte de puissance à la décharge et surtout à la charge. Les modèles actuels sont conçus pour tenir compte de cette déperdition et réchauffent la batterie pour maintenir ses performances.

Résultat: moins de puissance disponible pour rouler. Il n’y a pas que pendant la conduite que cette perte a lieu. A l’arrêt, la batterie se décharge également quand les températures commencent à flirter avec le 0°C.

De plus, afin de ne pas endommager sa batterie lors de la recharge « à froid », le véhicule limite aussi automatiquement le système de récupération d’énergie par freinage ce qui réduit d’autant l’autonomie normale. Sur une Tesla, ce système est désactivé au-dessous de 0 °C.

voiture électrique ski montagne

L’avantage du préchauffage

Comme dit précédemment, le chauffage de l’habitacle pompe lui aussi de l’électricité. Au total, on parcourt entre 20 % à 30 % de kilomètres en moins pour la même charge par temps froid. Pourtant il y a une astuce afin d’éviter de surconsommer la batterie. Lorsque la voiture est branchée à une borne de recharges (240 volts), vos sièges et votre volant resteront ou deviendront chauds.

Vos fenêtres seront également dégivrées et déneigées. On peut même régler la température à distance histoire de préchauffer l’habitacle en avance. Cette fonctionnalité permet d’éviter d’utiliser la batterie pour chauffer l’intérieur avant le départ. Une fois en route, le système de chauffage n’a qu’à maintenir l’habitacle à la température souhaitée, ce qui réduit considérablement la consommation de la batterie.

Les avantages du moteur électrique

Avec un moteur électrique, vous n’aurez pas à vous inquiéter si votre voiture va pouvoir démarrer. En effet, Le moteur d’une électrique ne craint pas le froid car il n’y a aucun liquide ni rouage mécanique qui pourraient souffrir des basses températures. Il démarre donc au quart de tour.

Grâce au poid de la batterie situé sous son plancher, la voiture possède une très bonne adhérence et une très bonne traction. Le bas d’un véhicule électrique étant bien plat, puisqu’il n’y a ni transmission ni système d’échappement, on y retrouve une plaque de glissement (skid plate). Celle-ci protège la batterie et permet aussi de glisser par dessus les tas de neige au lieu de s’y retrouver coincé. L’électrique est généralement plus stable en conditions enneigées qu’une voiture à essence de même catégorie.

skivakantie tesla

Que faire par temps très froid

Attention si votre voiture est garée à l’extérieur : le système maintient la batterie au chaud même à l’arrêt pour lui permettre de redémarrer. Prévoyez une perte d’autonomie pour une nuit à 0 °C.
Rechargez la batterie de préférence une heure avant le départ afin de bénéficier de la chaleur du système de recharge pour réchauffer l’habitacle.
Lors du trajet, préférez le chauffage des sièges au chauffage de l’habitacle, qui fait perdre moins d’énergie.

Préparez votre itinéraire en fonction des bornes de recharge sur la route. Repérez à l’avance les bornes disponibles sur place.

Assurez-vous d’avoir toujours une charge minimale de 20 % quand vous stationnez votre véhicule sans être branché.
Evitez de laisser la voiture stationnée non-branchée pendant plusieurs jours à une température inférieure à -15°C pour éviter d’endommager la batterie.

Finalement nous ne rejoindrons pas les pistes de ski en voiture électrique. Tout d’abord, nous avons choisi un lieu qui est trop éloigné des bornes de recharges. Mais le plus gros inconvénient est qu’il n’y a pas la possibilité de brancher notre voiture sur le parking de l’hôtel. Etant donné que nous restons 7 jours et que la batterie se décharge avec le froid… le calcul est vite fait ! On ne veut prendre aucun risque. Malgré tout, cela reste quelque chose de possible. Tout dépend de la destination. Il suffit d’être très bien préparé et informé. Ne l’oubliez pas: aucun véhicule n’est infaillible face à la neige et le mauvais temps.

Cet article a-t-il été utile?

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas été utile