Alcool au volant : les taux autorisés dans le reste de l’Europe


Qu’il s’agisse d’une bonne bouteille de Bordeaux, d’une dégustation de vodka polonaise ou d’une chope de bière dans les montagnes autrichiennes, il est difficile d’imaginer de passer des vacances sans alcool. N’oubliez jamais de le consommer avec modération, surtout si vous devez prendre la route après. Dans le reste de l’Europe, les règles en matière d’alcoolémie sont (encore) plus strictes.

En Belgique, la limite de consommation d’alcool est de 0,5 pour mille ou 0,5 g/l. Et ce n’est pas une exception : dans la plupart des autres pays européens, il en va de même pour les conducteurs normaux (comprendre : pas pour les jeunes conducteurs).

Pour les conducteurs inexpérimentés, le pourcentage est généralement plus bas. En Espagne, les détenteurs du permis depuis moins de 3 ans sont limités à 0,3 g/l. En France, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Grèce, au Portugal et en Irlande, le taux ne doit en revanche pas excéder 0,2.

En Autriche, la limite est fixée à 0,1 alors que la tolérance zéro est d’application en Italie et en Allemagne pour les jeunes conducteurs (âgés de moins de 21 ans).

Si vous êtes âgé(e) de moins de 25 ans, vous ne pouvez pas conduire sous l’emprise d’alcool en Croatie. Point important : quelques pays européens tolèrent un taux maximum de 0,2 pour mille pour tous les conducteurs, peu importe leur âge ou la durée de détention du permis de conduire. Il s’agit de la Norvège, de la Suède, de la Pologne et de l’Estonie.

La tolérance zéro

Dans d’autres pays, la tolérance zéro est applicable pour tous. C’est le cas en Hongrie, en Ukraine, en Biélorussie, en Slovaquie, en Roumanie et en République tchèque. Remarquons tout de même que le taux de 0,2 g/l est souvent toléré dans les faits, et ce, pour éviter que les conducteurs soient verbalisés après avoir mangé des plats préparés avec de l’alcool.

Au Royaume-Uni, les conducteurs (professionnels inclus) peuvent avoir un taux d’alcool jusqu’à 0,8 pour mille.

Avec une telle alcoolémie en Belgique, vous vous exposez à une amende allant de 400 € à 800 €.

Une amende à l’étranger peut donc vous coûter très cher, tout comme une panne… Fort heureusement, vous n’avez plus besoin de souscrire un abonnement annuel pour votre assistance dépannage à l’étranger. Avec la solution à la demande, vous pouvez encore souscrire un contrat la veille de votre départ.

Cet article a-t-il été utile?

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas été utile