Chers clients, nous travaillons et restons disponibles pour vous. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations

À L’ESSAI : direction les Ardennes avec l’e-tron


Faire le trajet aller-retour Deurne-La Roche-en-Ardenne avec une voiture électrique complètement chargée : un pari fou ? Thomas de chez Mobly a voulu tenter l’expérience à bord d’une Audi e-tron.

Le soleil n’est pas encore levé en ce samedi matin, et pourtant… À 7h30, Thomas et trois de ses amis prennent la direction des Ardennes pour un trail. Le départ est à 10h et il leur faut deux heures pour parcourir les 200 km en voiture. En théorie, l’e-tron a une autonomie de 370 km. Son niveau de charge est presque au maximum. Thomas peut donc, en principe, atteindre sa destination sans devoir recharger. Par contre, il ne pourra pas faire le trajet en sens inverse.

Les quatre compères partent, tout en sachant qu’ils ne disposent que d’un nombre limité de bornes de recharge sur la route. Le voyage s’annonce donc palpitant…

Des conditions rigoureuses

Le vent souffle très fort et il pleut des cordes. Ce ne sont pas là les meilleures conditions pour un trail, et encore moins pour parcourir une longue distance avec une voiture électrique. En plus, la voiture est remplie de matériel de sport et est occupée par quatre adultes, soit autant d’éléments qui influencent l’autonomie d’une voiture électrique. Le compteur a donc dégringolé bien plus rapidement que prévu.

Premier arrêt : borne de recharge ultra-rapide Ionity (Grâce-Hollogne)

Il reste 80 km d’autonomie à la voiture et la Roche-en-Ardenne se trouve à 60 km. Il est temps de faire un premier arrêt (de courte durée).
Thomas : « Déjà à l’aller, nous nous sommes arrêtés 10 minutes pour recharger. Nous avions encore 60 km à faire et avons rechargé pour disposer d’une autonomie de 130 km. Comme ça, nous pouvions aller jusqu’à la Roche et revenir à la même borne de recharge sur le retour, avec une marge de 10 km. »

Deuxième arrêt : la ville d’arrivée (Roche-en-Ardenne)

Certes, ce trail de 10 km dans la boue n’aura pas été de tout repos, mais le véritable défi attendait encore nos quatre coureurs. Au moment de reprendre la route en direction d’Anvers, la batterie indique une autonomie de 70 km. La borne de recharge de Grâce-Hollogne est située à 60 km. Ils reprennent la route en toute confiance. Et pourtant…

Le conducteur a eu un véritable coup de chaud :
« Je ne suis jamais passé sous la barre des 17 km d’autonomie. Je ne savais pas à quoi m’attendre. »

Chauffage coupé, fenêtres ouvertes

« Pour économiser la batterie de l’e-tron, nous avions coupé le chauffage et roulions à une vitesse modérée de 90 km/h. » On pourrait se dire que ce n’est pas si grave. Oui, sauf que les 4 amis venaient de courir 10 km. Conséquence : des vitres recouvertes de buée !

Thomas : « Nous avons continué avec les fenêtres à moitié ouvertes, et ce, pendant 60 km. La température dans la voiture est rapidement descendue à 10 degrés Celsius. » On ne peut pas faire plus ridicule.

Troisième arrêt : borne de recharge ultra-rapide Ionity (Grâce-Hollogne)

Adieu le stress : avec 19 km au compteur, ils arrivent « facilement » à leur borne de recharge. Après 25 minutes de recharge, ils roulent à bord de l’e-tron à une vitesse de 130 km/h pour rejoindre Anvers.

Bilan mitigé

L’habitacle, les gadgets électroniques, l’accélération et l’esthétique de l’e-tron sont à l’image d’Audi. Avec cette voiture, le constructeur allemand a pris le parti de concevoir un modèle électrique qui sort de l’ordinaire. Par contre, pour le prix d’achat, on aurait quand même espéré pouvoir se rendre dans les Ardennes.

Cet article a-t-il été utile?

Réactions

Guy Origer Répondre Edit Delete
18 Fév 2020 — 11:11

Audy,
pas plus que les marques conccurentes ne sont capables d'atteindre les durées d'autonomies annoncées....par conséquent,pour l'instant du moins,acheter électrique est encore une erreur!

Publiez une réaction
Edit comment

Réagissez à ce message

Publiez une réaction