Affrontez l’hiver avec votre vélo électrique : 6 conseils


En général, vous préparez votre voiture quand la saison hivernale arrive. Pourquoi ne pas en faire autant avec votre vélo ?

vélo electrique

Chouchouter votre vélo

Quand les températures baissent, c ‘est votre vélo qui trinque. C’est le cas si vous laissez votre vélo à l’extérieur. Recouvrez-le d’une housse de protection adaptée ou une bâche. Par très grand froid, le pédalier et le jeu de direction peuvent s’endommager et le système de freinage peut geler.

Gardez toujours à portée de main également du liquide pour dégivrer les serrures, au cas où votre cadenas ou antivol vélo gèlerait. Dernière astuce: avant chaque utilisation, contrôler votre vélo par des petits tests de freinage etc…

Prenez soin de la batterie

En hiver, la batterie de votre vélo électrique dépensera davantage d’énergie pour combattre le froid. Elle se déchargera donc plus rapidement. Pour qu’elle conserve son autonomie, maintenez-la bien au chaud le plus régulièrement possible. Enlevez la batterie et stockez-la dans un endroit où la température avoisine les 15- 20°.

Il en va de même pour la charge. Faites-le toujours dans un endroit sec et à bonne température. Replacer la batterie juste avant utilisation. Soyez également attentif à la bonne isolation des câbles. On ne sait jamais en cas de forte pluie…

Évitez le sel de voirie

Si vous vous déplacez sur des routes qui ont été salées, n’oubliez pas de laver votre vélo avec de l’eau froide. Faites-le rapidement après votre trajet. Vous éviterez ainsi les effets de la corrosion.

Attention à votre équipement

Soyez bien équipés quand les températures chutent ! En effet, lorsque vous roulez, la vitesse accentue l’effet de fraîcheur. Il est donc conseillé de porter des vêtements adaptés pour l’hiver, mais pas trop chauds non plus. Quand vous pédalez, vous dégagez de la chaleur qu’il faudra évacuer.

Pensez aux habits respirant. L’idéal étant 3 couches: un sous-vêtement respirant ; un pull, et une veste imperméable et coupe-vent. En hiver, de bons accessoires permettent une bonne protection de la tête et des mains. Comme ces gants chauffants :

Ils sont souvent les premières victimes du froid. Il est important de protéger également le front et les oreilles à l’aide d’un bonnet ou tout autre couvre-chef bien chaud.

Adaptez votre conduite

Le froid, la pluie et le gel, rendent les routes glissantes. Il est important d’adapter sa conduite et anticiper toute manœuvre d’urgence. Quant au freinage, privilégiez le freinage arrière qui est plus sécurisé. Les pistes cyclables et le côté droit de la route sont malheureusement souvent encombrés de neige ou de feuilles mortes. Il est donc déconseillé d’utiliser ces pistes ou redoubler de prudence.

Fluo, fluo et fluo

N’oubliez pas non plus de rester visible sur la route. En hiver, la nuit tombe plus vite. Pour être bien vu, portez un gilet de sécurité ou bien des vêtements réfléchissants ou fluo.

Faut-il des pneus hiver?

Seul contact entre le vélo et la route, le pneu est nécessaire pour l’adhérence et le confort. Les conditions hivernales imposent parfois de devoir s’adapter. Il existe deux types de pneu vélo urbains pour les conditions hivernales: les pneus cloutés et les pneus sans clous.

Les pneus hiver sans clous améliorent l’adhérence sur la neige et sur les routes froides par rapport à des pneus classiques. L’avantage est qu’ils restent également adaptés à des conditions plus chaudes. Ces pneus comportent une gomme spécifiquement conçue pour les basses températures.

Les pneus hiver avec clous sont les pneus les plus performants dans les conditions extrêmes. Ce sont les seuls qui seront efficaces face au verglas. Face à la neige, ils sont également plus efficaces que ceux sans clous. Mais cela concerne généralement plus les utilisateurs de VTT que de vélos urbains.

Cet article a-t-il été utile?

Nous sommes désolés que cet article ne vous ai pas été utile